Page précédente

Vicotrienne 1 : la queue

Auteur : Henri Douche - Difficulté 5/5
mouche mouche mouche mouche mouche 
Vicotrienne 1 : la queue

Les matériaux nécessaires

- Hameçon :Partridge CS6 5/0 Ardlinton and Hutchinson

Conseils, utilisation

Crete de faisan doré
Soie floche naturelle
Tinsel Ovale small argent
Plumes de perruche de la voisine



.:: Description du montage ::.

.:: Photos de l'étape ::.

Le gut
Ligature de la boucle de gut sur l'hameçon jusqu'au rétrécissement de la hampe. (nous reviendrons plus tard sur le gut lui même c'est un chapitre à lui tout seul.)
On coupe le fil
Un coup de cyano, c'est pas très traditionnel mais ça évite que l'ensemble de la mouche tourne au moment de la finition ce qui est plutôt désagréable après 4 heures de montage.

Montage de mouche

Le départ doit se faire à la verticale de la pointe du ardillons.

Montage de mouche

Le Tip, c'est le tinsel enroulé à la base de la mouche. Le mieux est de prendre un tinsel extra fin ovale, le top c'est Lagartun. Le tinsel ovale est composé d'enroulement de métal sur une âme en nylon. Il faut enlever le métal avec l'ongle sur 5 mm pour ne ligaturer que l'ame, ça évite les sur épaisseur disgracieuses. Le Tinsel Lagartun est également vernis ce qui lui donne un rendu terrible. Le tip est traditionnellement constitué de 5 tours mais c'est à moduler en fonction de la taille de l'hameçon et du tinsel.

Montage de mouche

Le Tag : La soie. Une fois le tip fini on remonte la soie de montage en spires jointives jusqu'à la verticale de la pointe de l'hameçon. C'est aussi à moduler car : Certains hameçons (partridge CS6 par exemple) ont une courbure courte, ce qui ne pose pas de problème, mais dans le cas (CS10/1 2 ou 3) la courbure est plus longue et plus progressive. Donc en fixant la queue à hauteur de la pointe, celle ci se retrouve légèrement inclinée vers le bas (car la hampe n'est pas encore horizontale à ce niveaux) ce qui pose des PB pour la finition.

Montage de mouche

Ne pas oublier de dévriller la soie de montage pour garder des enroulements parfaitement plats.

On fixe de la soie floche au niveau de la pointe et on effectue un aller retour jusqu'au tip, on refixe et c'est ..........presque terminé.
Pour la soir floche, deux possibilités : La soie japonaise, le top du top mais c'est super cher (sauf combine) ou les soies naturelles Largtun (encore une fois !). Celles ci sont composées de trois torons principaux, il vaut mieux dévriller et diviser le morceau pour n'utiliser qu'un seul des trois torons à la fois.

Une fois l'enroulement (spires super jointives évidement) fini on peu passer un coup de brunissoir (morceaux de plastique ou de métal, parfaitement lisse et très dur). Ca permet d'avoir un rendu parfait de la soie, chaque brin s'alignant avec son voisin. Attention : ne pas jouer à ça avec de la floche style polyfloss ou autre c'est la cata !!!

Montage de mouche

Une fois l'enroulement (spires super jointives évidement) fini on peu passer un coup de brunissoir (morceaux de plastique ou de métal, parfaitement lisse et très dur). Ca permet d'avoir un rendu parfait de la soie, chaque brin s'alignant avec son voisin. Attention : ne pas jouer à ça avec de la floche style polyfloss ou autre c'est la cata !!!

Montage de mouche

Le but
C'est pratiquement toujours une plume de crête de faisant doré de taille moyenne. Eviter les trop petites les fibres ne sont pas très chouettes. Il convient de la préparer en enlevant les fibres de la base pour de laisser le rachis. Celui ci peut être légèrement écrasé d'un coup de pince si besoin. Le but du jeu est d'avoir un effet de jet d'eau de chaque fibre de la plume. Pour accentuer cela (ou pour corriger une plume tordue) il suffit de la mouiller (eau chaude ou un peu de salive) et de la mettre à sécher sur une boite de pellicule photo. La courbure de la boite est plus forte que celle demandé à la plume sur la mouche finie. La plume sera donc en tentions sur l'aile (déroulé comme un éventail) et chaque fibre sera visible individuellement (effet de jet d'eau). C'est un peu tordu, je sais, mais ça vaut le coup.

Montage de mouche

Décoration de queue (Tail wailing)

On peut placer par dessus la plume de crête une décoration, dans le cas choisi, c'est une paire de petites plumes de perruches montées verticalement dos à dos. Dans tous les cas de montage de plumes entières verticales, ne jamais monter une seule plume. Chaque plume ayant une courbure (droite ou gauche) il faut associer deux plumes (une droite et une gauche) pour obtenir un effet de plan parfaitement vertical.

On peut également utiliser une mini aile composée, ou encore une seul plume montée à plat.

Montage de mouche

le But (But !)

C'est un enroulement de 4 à 6 tours d'une fibre de plume d'autruche. Elle est traditionnellement noire, mais peut être teintée ou même de plusieurs couleurs. Il est important de monter la fibre en mettant le rachis vers l'avant. Au fur et à mesure des tours les fibres viendront recouvrir le rachis du tour précédent. Dans le cas contraire le rachis viendra écraser consciencieusement les fibres du tour précédent : donc très moche !!

Certains modèles traditionnels (Doctors) utilise comme but un dubbing de laine très fin (Berlin wool). Mais on verra ça plus tard.

Montage de mouche

Et voila le travail la première partie de la mouche est terminée. La suite au prochain numéro.

Montage de mouche

Montage de mouche

Retour aux fiches de montage de mouches.

Page précédente