Vous aussi faites partager les infos sur les rivières de votre région. Ainsi chacun y trouvera son compte avec des infos fraîches en permanence. Pour rédiger une news c'est par par ici.

Petite virée en lac de montagne

Publié le 08/06/2016, par herondeau
Département : 73 - Savoie. Rivière : Lac de Tueda.

Le 08/06/2016,

La pluie et la fonte des neiges transformant plus ou moins les rivières en torrents de boue ,il me semblait que l’heure était venue de voir ce qui se passait en altitude. Les lacs au dessus de 1000m venant d’ouvrir pourquoi pas aller faire un tour à Tueda.
Pour ceux qui ne connaitraient pas ,le lac se trouve à Méribel (altitude 1700 m) .Méribel est une station de ski qui fait partie des 3 vallées (Val Thorens, Les Menuires, Courchevel ) Itinéraire qui peut se faire à ski l’hiver .Un torrent (Doron) descend du glacier de Gébroulaz et longe le lac . Aujourd’hui le Doron est teinté par la fonte , couleur gris blanc mais de toutes façons il est en réserve . En revanche le lac est toujours transparent car il ne communique pas avec lui.

Je gare ma voiture sur le parking du Châtelet ,stop ,on ne va pas plus loin,on entre dans une réserve du parc de la Vanoise et il ne reste que dix minutes de marche à pied.
Il fait beau et déjà j’entends siffler les marmottes, le cadre est idyllique ,des pins cembros bordent un des côté du lac mais assez loin pour sortir la soie. Je vois en arrivant quelques truites qui maraudent le long des joncs , mais pas encore d’éclosion. Le lac est relativement grand ,5 ha ,peuplé de farios qui passent l’hiver sous la glace ,d’arcs ,de saumons de fontaine, de vairons ,de goujons et ….de carpes amour. Les 3/4 de Tueda sont réservés à la pêche à la mouche.
Le lac est privé et il faut prendre une carte au restaurant ou au garde.
J’ai pris la 9’# 6 et j’attaque en sèche pointe en 12% avec un CDC, une arc sortie de nulle part vient le prendre à la vitesse grand V. Une quinzaine de truites calibrées suivront, remises à l’eau en douceur mais ,bon ,ça suffit , où sont les grosses ?
et où sont les farios ?
Je décide de casser la croûte il est midi trente ,c’est évidemment l’heure de l’éclosion et les gobages se multiplient ,pas moyen d’être tranquille LOL.
Ce sont des sialis , quelques uns se posent sur ma manche et sur le moulinet .Quelqu’un de célèbre a dit un jour si tu ne sais pas quel mouche mettre regarde sur toi …J’attache une peute à la pointe et c’est reparti ,cette fois une dizaine de farios de 28 à 30 viendront me faire plaisir .
Il est temps de pêcher à vue ,petite nymphe à bille ,à peine posée, une truite que j’avais repérée se dirige à l’endroit du ploc mais dédaigne mon leurre , trop plombé il coule trop vite. Je change pour une ORL qui descend lentement et je vois rappliquer deux truites en même temps , vous battez pas les filles je n’en avais vu qu’une des deux ,là je vois carrément la gueule s’ouvrir et hop pendue.
Encore 5 ou 6 poissons suivront mais rien de plus de 30 pourtant une grosse a fait un gros raffut à la limite des roselières.
Je n’ai pas envie de pêcher au stream et puis ça va j’ai mon plein d’air pur , la pluie arrive il est temps de rentrer.
Ce lac ne m’a déçu qu’une fois en plein été , Piam nous avait fait le plaisir de venir et même lui n’a fait qu’un poisson ce jour là .
Etonnant non ?