Tout d’abord, un grand merci à la trentaine de participants qui, le samedi ou (et) le dimanche sont venus participer à ces premières rencontres à deux mains.

Certains pratiquaient déjà la canne à 2 mains, souvent pour la pêche du saumon, pour d’autres, c’était une découverte totale.

Après le café chez Maryse, lieu de notre rendez-vous au Pont de Monceaux, nous sommes descendus à la Dordogne au bord d’un joli courant. L’eau était un peu basse mais cela n’altérait pas le moral des troupes.

Claude, dans un premier temps, expliquait les principes de cette pêche légère à deux mains et répondait aux diverses questions sur la technique et le matériel : “accord” soie-moulinet, bas de ligne, mouches …

 

 

Puis, chacun fourbissait ses armes,

 

Claude montrait ensuite les différents lancers utilisés : overhead, spey, double-spey et snap-T.

 

Main droite, main gauche … Comme ça semble simple ;-))

 

Chacun a pu ensuite s’essayer à ces différents lancers en profitant des conseils de Claude,

 

Même Matthias avait abandonné sa caméra pour l’occasion,

 

La partie pêche, s’est arrêtée avec la présentation de la nouvelle CRID Plus, canne mise au point par Claude et distribuée par Richard Sempé.

 

 

Mais, bien sûr, les discussions ont continué longuement autour du “léger” casse-croûte pris en commun : quelques cèpes à la croque au sel, un peu de foie gras et autres spécialités locales ;-).

 

Conclusion :

Vu que tout le monde m’a demandé de remettre ça l’an prochain, j’en déduis que le taux de satisfaction est important 🙂

Je voudrais remercier tous les participants, certains avaient fait des déplacements conséquents pour être là.

Et, bien sûr, remercier Claude pour sa gentillesse et sa disponibilité.

Un grand coup de chapeau à Richard Sempé et Fred qui ont mis à disposition différents modèles de cannes. Je pense que les occasions d’essayer autant de matériel sur une demi-journée ne sont pas légion.

Pour finir, une anecdote : Jean-Paul était venu pour voir les copains de Gobages et n’était pas du tout intéressé par la canne à 2 mains.

Il a regardé, discuté avec les potes le samedi matin. Le dimanche, il y avait un peu moins de monde, je lui ai dit : “tu vas essayer”.

5 minutes pour lui montrer le lancer au dessus de la tête et le roulé et je lui tends la canne. Son premier lancer arrive au milieu de la Dordogne. J’ai vu son visage changer d’expression.

10 minutes après, il achetait auprès de Richard une switch CRID et la soie.

Le dimanche soir, je recevais un SMS : “C’est génial, j’ai pris mon premier poisson à la canne à deux mains”.

Pour ceux qui hésitent ou veulent plus d’infos, vous pouvez jeter un coup d’oeil sur les vidéos que j’ai tournées avec Claude sur la chaîne You Tube de Gobages.

Patrick