Pêche électrique avant création d’un no-kill sur la Dadalouze (Corrèze)

3048

Lorsque Stéphane, le secrétaire de l’AAPPMA des Monédières, m’a demandé si j’étais intéressé pour réaliser un film sur une pêche électrique, je n’ai pas hésité une seconde.

pecheelec1

Il faut dire que j’avais gardé un excellent souvenir de notre rencontre lorsque cette AAPPMA m’avait invité lors de leur « chantier » de réhabilitation de frayères à truites.

Et je me suis donc retrouvé un matin de fin octobre sur les bords de la Dadalouze …

pecheelec3

… avec l’équipe des bénévoles de l’AAPPMA et les techniciens de la Maison de l’eau et de la pêche de la Corrèze.

pecheelec2

Le contexte :

Une réserve longue d’environ 4 km a été créée en 2010 sur la Dadalouze. Pour suivre l’évolution des populations des différentes espèces de poissons, une pêche électrique a été effectuée à la création. Une autre a été réalisée à « mi-parcours ».

La période de réserve se terminant fin 2015, l’AAPPMA a demandé à la MEP de réaliser une nouvelle étude.

pecheelec4

La suite :

Comme le dit Roland LAURENT, le président de l’AAPPMA, dans l’interview, « la rivière va être rendue à la pêche dès l’ouverture 2016 ». Pour préserver la population de truites de cette rivière, la portion qui était en réserve sera transformée en parcours no-kill.

La vidéo :

J’ai essayé de montrer l’ambiance qui règne dans cette AAPPMA où les bénévoles répondent régulièrement présents pour les travaux proposés par l’AAPPMA qui est en gestion patrimoniale sur les parcours dont elle a la charge.

pecheelec5 Et j’ai profité de la présence de Sébastien VERSANNE-JANODET (directeur de la MEP 19) pour lui demander de nous expliquer les tenants et aboutissants d’une pêche électrique.

pecheelec6pecheelec7

Il me reste à remercier Josiane qui, en plus d’avoir été très active au bord de l’eau, a préparé un excellent repas à tout le monde.

Patrick