Une contribution de Pierre Bernard