Il y a deux ans, je n’avais pas pu me rendre au salon organisé par Le club de pêche à la mouche « La Phrygane Spinalienne ». Malgré le planning chargé de cette fin novembre, le souvenir de cette sympathique manifestation m’a incité à trouver le créneau nécessaire pour m’y rendre cette année.
L’hésitation était encore de mise quand un message de Pat m’invitant à vous ramener des “images d’Epinal” mit fin à ces tergiversations. Revoir les copains et essayer de partager avec vous cette ambiance particulière de ce salon à taille humaine m’a donc fait sortir de dessous la couette bien avant l’arrivée du soleil pour passer chercher deux potes et prendre la route du Nord-Est.

A coup d’histoires de pêche toutes plus fantastiques les unes que les autres, les 130 premiers kilomètres furent bien vite avalés. Partis de notre Bourgogne où les panneaux indicateurs racontent la vie de la Côte : Meursault, Clos-Vougeot et autre Gevrey-Chambertin, notre inquiétude grandissait rapidement au fil des kilomètres au vue des signalisations routières de Vittel, Contrexéville… A l’arrivée à la salle « Espace cours », en accédant au bar nous étions tout de suite rassurés sur le savoir-vivre de nos hôtes. La convivialité, la proximité et la bonne humeur seront bien au programme du « 8e salon des pêcheurs ».

. Caleri-flyfishing

C’est donc à partir du bar que nous allons commencer notre visite, et c’est Yann Caleri qui avait tiré le gros lot de avec cet emplacement très fréquenté. Si la qualité du pêcheur est une évidence pour tout le monde, la qualité et la large gamme des produits qu’il distribue est également remarquable.

page 1

 

En poursuivant notre progression, nous retrouvons Manu, ami et Gentil Organisateur en grande discussion sur l’un des stands des « Artisans de La Mouche ». Il faut dire qu’il n’était pas compliqué de rester captivé par les explications de ces artisans passionnés et de leurs collaborateurs. La preuve…

Page 2 (1)

Page 2 (2)

 

• Marc Boucher « Pêche à soie » (Artisans de la mouche)

Des Artisans avec un grand A, on pourrait surement dire des artistes tant ils sont imprégnés par leur envie de créer de belles choses. On doit en tout cas être admiratif devant leur énergie débordante capable sans aucun problème de transformer un incendie en incident et de tricoter un avenir radieux à leur activité en prévoyant déjà de grandes nouveautés pour l’année à venir. Ils annoncent également leur présence dans tous les salons importants pour défendre leur vision de la pêche à la soie.

Page 3 (1)

Page 3

page 3 1

 

• Jean-Michel Menetrier, “Au bois pêchant” (Artisans de la mouche)

Du bois et du fil what else ?

Les amateurs de beaux objets seront sensibles à ces alliances de bois noble qui donne à ces épuisettes artisanales une esthétique certaine, mais surtout une efficacité éprouvée. La gamme est importante et couvre le large éventail des formes et des tailles permettant de répondre aux attentes des pêcheurs de riquettes comme aux desiratas des traqueurs de gros becs. Les fabrications ou personnalisations sur mesure sont également possible. En 2016, la gamme va encore s’agrandir avec une épuisette à poignée ajourée pour les petits modèles.

Page 4 (3)

Page 4 (2)

Page 4 (1)

 

• Bertrand Bonnimond, “Dumont Rod” (Artisans de la mouche)

Loin des grandes séries, on reste dans l’art du soin et de la précision qui permettra de façonner une canne pour vous, une canne qui sera tout simplement la vôtre…

Page 5 (2)

 

• Bernard Rigal, “Facteur de cannes Bambou”

Les facteurs de canne étaient bien présents sur ce salon, à l’image de ces cannes en bambou Bernard RIGAL joliment mises en valeurs.

Page 5 (1)

 

• Jean-Pierre Thebault “Lignes de pêche”
Les fabricants de soie naturelle étaient également bien présents et si la proximité de la Moselle se prête habituellement aux essais grandeur nature, les conditions météo de ce dimanche avec vent fort et pluie permanente n’ont pas permis de profiter pleinement de la position du site.

Page 6 (0)

Page 6 (1)

 

• Joël Ruff avec en supplément cette année des leurres “Passion Pêche”

Passion Pêche avait sorti le grand jeu et déplacé tous les stocks. Il devait être possible de s’équiper entièrement pour toute la saison sans sortir du stand.

Page 6 (2)

 

• Denis Rameau “De la truite à la mouche”
Chez DENIRAM , on avait aussi fait le plein sur les broches avec un nombre de références hallucinant et des promos toutes plus attirantes les unes que les autres…

Page 7 (2)

page 7 (1)

 

• Jiri Klima et les mouches tchèques “Klimaproducts”

Un petit coup d’oeil rapide sur le stand de Klima, avant de passer aux choses sérieuses, on a un bourguignon à aller voir…

page 7 (3)

 

• Eric Bouteiller “l’Ephémère de Bourgogne”

Il fallait bien un salon à 200 km de chez nous pour trouver l’occasion de parler des magnifiques truites de l’Ignon avec un voisin.
Le concept d’Éric est simple et efficace : gîtes de standing, bon repas avec des produits de qualité trouvés localement, l’atout viticole de la Bourgogne mis en avant sur la table, tout ça dans la plus belle région de France (là je suis 100% impartial)
Avec en prime des rivières limpides et des zébrées aussi farouches que magnifiques. On lui souhaite une réussite moins fugace que la vie de l’insecte qu’il a pris pour emblème.
Page 8 (2)

Page 8 (1)

Merci à Éric Bouteiller pour son accueil, il nous permet aussi de trouver cette transition attendue vers la pause apéro.

• Philippe Geneix dit “le musicien” 

C’est toujours un plaisir de recroiser la route du musicien, toujours aussi motivé dans ses démonstrations de montage il a su prendre un virage professionnel à angle droit pour essayer de vivre de sa passion.

page 9 (1)

page 9 (2)

 

• Pascal Grillot et ses fameux moulinets automatiques

page 10

• Eddy Scheinpflug avec “Fishbone”

Sur le papier je n’étais pas fan de ces poignée en carbone, c’était donc l’occasion ou jamais pour en prendre une en main ! Etonnamment, c’est très agréable, ça ne glisse pas, ce n’est ni froid ni désagréable au toucher, la prise en main est vraiment parfaite et le faible poids est assez bluffant. Des sensations décuplées dans la main, bien sûr un atout majeur pour les pêches à l’aveugle, mais aussi vraisemblablement une qualité supplémentaire pour la précision du lancer. Quels que soient les modèles, la finition est parfaite, ce qui ne gâche rien.

page 11 (1)

page 11 (2)

page 11 (3)

 

• Sébastien Walker et l’armoire du pêcheur à la mouche

“Flyfishing Home Concept”
L’armoire ultime des pêcheurs à la mouche, elle est dédiée au rangement de toutes vos affaires et au montage de mouches. Une armoire compacte, pratique et de belle facture.

page 12 (2)

 

• Flyfishing Europe :

Un des plus grands Flyshop en Allemagne présentait son magasin et distribution de catalogues par leur commercial pour la France : Sébastien Walker (vous y trouverez les grandes marques comme Simms, Abel, Winston, Nautilus, Bauer, Umpqua…).

page 12 (3)123

 

• Cyril Bailly dit “Mouches Bailly”

page 13

Stand sobre pour les mouches Bailly. Je connaissais comme tout le monde Cyril en tant que monteur exceptionnel qui sait en plus mettre en avant ses montages par des photos magnifiques.

page 13 (2)

J’ai découvert ici son amour de la pêche et des rivières de l’Est mais aussi cet amour des matériaux qu’il utilise et distribue. L’entendre parler avec passion de ses Pardos, de ses culs de canard grand modèle, de ses dubbings triés et choisis avec soin, des peaux d’écureuil tannées ou du trappeur qui lui fournit………. c’est un peu changer de monde et entrer dans une autre dimension, celle des très grands monteurs.

page 13 (1)

 

• Eric Montaclair “EM Fishing”

Envie d’une canne sur mesure ?
Eric saura vous écouter et grâce à la qualité des éléments choisis et de leur mise en oeuvre, il vous fera l’objet de vos rêves. Eric sait bien qu’essayer ses cannes c’est en tomber rapidement amoureux.
Il présente donc ses nouveautés avec la sérénité d’un facteur d’exception et compte bien remettre au goût du jour les cannes en fibre de verre. Il est d’ailleurs monteur référencé par EPIC pour la France , ce qui est évidemment un signe …

page 14 (2)

Page 14

 

• Sylvain Coupé “SC Fly Shop”

Souvent du monde sur le stand à Sylvain, et c’est bien mérité. Tout ce qui est nécessaire pour le montage de mouches, et rien de plus. Une sélection réellement bien maitrisée à un rapport qualité prix excellent, une solution simple et efficace pour satisfaire les clients pêcheurs.

page 17

 

• Daniel Guyot “Zéro Limite”

Ce stand dégage une ambiance particulière !
Daniel Guyot côté sympathie et bonne humeur, c’est zéro limite !
En cinq minutes, tu discutes avec lui comme si tu le connaissais depuis 20 ans ! Ça fait d’ailleurs 20 ans qu’il est facteur de canne, alors comme il est encore là, s’est sûr c’est un gage certain!

Page 16

 

• Sébastien Goly avec “Cast-Again”

Pas mal d’animation sur le stand Cast-Again, beaucoup de matériel mais aussi et surtout, du monde pour apporter du conseil.

Page 21

 

• La brocante

Je n’ai malheureusement pas pris le temps de faire un tour au coin brocante et échange, je reste pourtant persuadé qu’il y avait de bonnes affaires à faire et quelques pièces de collection qui valaient le coup d’oeil.

 

page 18

 

Je n’ai pas non plus eu le temps de rencontrer tous les institutionnels, les guides de pêche, les gestionnaires de parcours…..Je m’en excuse auprès d’eux.

page 20 (2)

•Nicolas Gavoille, guide de pêche en Haute Saône, “Mes vacances de pêche”
•Marc Collinet, guide de pêche dans les Vosges, “Vosges Nature et Pêche”
•Yves Faillenet, guide de pêche dans le Jura, “Jurapeche”
•Jean François Hundsbuckler, guide de pêche en Alsace, “Guide de pêche en Alsace”
•Patrick Ruellet, “Les bonnes affaires de Pat”
•Le réservoir de la Moselotte
•Charles Dreyfus avec “Le samu de l’environnement Alsace”

page 20 (3)

page 20 (1)

Pour faire un point sur ce salon et surtout pour remercier justement les organisateurs de cette manifestation à échelle humaine où le contact avec les acteurs économiques de la pêche est un réel contact de proximité, je vais laisser la parole à un ami, Emmanuel BEDEL, qui n’a pas non plus ménagé sa peine pour que ce 8ème salon soit un plaisir pour les exposants comme pour les visiteurs.
– Manu, dis-nous qui se cache derrière cette organisation sans faille pour que l’on puisse une fois encore les remercier ?
– Avant toute chose, je voudrais commencer par te remercier, Alain, pour ce reportage que tu offres aux lecteurs de Gobages. Je souhaite également remercier les administrateurs du site pour avoir fait la promotion de l’événement.
Le huitième salon des pêcheurs d’Epinal s’est déroulé dans un contexte particulier au regard des événements passés. L’organisation s’est posée beaucoup de questions mais finalement a décidé de maintenir l’événement. Honnêtement, je pense que nous avons bien fait. Son côté intimiste par la taille de la salle et la proximité de la rivière Moselle en fait un lieu de rencontres et d’échanges pour les pêcheurs du Grand-Est, et même de bien plus loin. C’est aussi pourquoi nous ne le réalisons que tous les deux ans afin de ne pas lasser le public. En ces temps troublés, il fut bon de se retrouver pour échanger sur notre passion afin de penser à autre chose qu’à ce que de trop nombreux médias nous font entendre à longueur de journée.
Pour répondre à la question, mais qui organise donc se salon ? C’est tout simplement le club de pêche à la mouche d’Epinal. Dans un premier temps, c’est l’affaire de quelques personnes puis au fil du temps, l’équipe s’agrandit pour finir avec la majeure partie des adhérents. Je tiens à les féliciter une fois de plus ici, même si je l’ai déjà fait en privé, car évidemment sans la participation de chacun, ce salon ne pourrait avoir lieu.

page 21 (1)

Certes, nous sommes un club un peu différent des autres. Ce que nous recherchons avant tout, c’est le partage et la convivialité. De ce fait, nous ne pratiquons pas la compétition et ne sommes pas affiliés à une quelconque fédération. Ceci ne nous empêche pas de faire la promotion de la pêche, je dirais même de toutes les pêches. Qui des « moucheurs », n’a jamais pêché à autre chose ?

page 21 (4)

 

page 21 (3)

Le public s’est déplacé pour assister à l’événement mais en moins grand nombre qu’à l’édition précédente. Cela s’explique par le contexte actuel, j’en ai déjà parlé. Il faut avouer que certains médias, le matin même de l’ouverture annonçaient que toutes les manifestations étaient annulées ! Nous remercions donc les visiteurs qui ont fait de nombreux kilomètres pour certains, ainsi que tous les internautes qui ont relayé l’information.
Avant de finir mon propos, je voudrais remercier les nombreux exposants qui nous ont fait confiance pour réaliser cette huitième édition. Il y avait des nouveautés cette année et visiblement les visiteurs ont apprécié. Les commerçants présents furent ravis de participer et certains ont déjà émis le souhait de participer à la neuvième édition qui se déroulera en 2017.
D’après les échos, vus, lus ou entendus, le salon des pêcheurs d’Epinal a encore de beaux jours devant lui alors rendez-vous dans deux ans !
Mon seul espoir pour l’avenir, retrouver des milieux aquatiques en bon état écologique au plus tôt afin que la passion continue et puisse se transmettre aux futures générations. Je rêve probablement, mais c’est quelque chose que l’on ne pourra me retirer !
Emmanuel BEDEL

Merci Manu pour ton implication et pour avoir pris le temps de répondre à ma question et a dans deux ans 😉

 

Ndlr : Je voudrais dire un très grand merci à Alain d’avoir accepté de jouer les reporters pour Gobages. Je pense que, tout comme moi, vous apprécierez ce compte-rendu très complet.

En regardant la photo qui suit, j’ai bien conscience que “cette mission” ne fut pas de tout repos ;-))

Patrick

014