Voici une nouvelle fiche montage proposée par Raphael : Cascade.

Les matériaux

    • Hameçon : Hameçon saumon, simple ou double, n°6 à 12
    • Corps : Tinsel argent plat, moyen (1.5mm)
      Tinsel ovale petit (0.4mm)
    • Cerclage: Bucktail (ou veau) orange vif fluo
      Bucktail (ou veau) jaune vif
      Krystal flash perle
    • Aile : Ecureuil gris naturel
      Ecureuil noir
      Hackle de coq jaune vif
      Hackle de coq orange vif fluo
    • Tête : Soie 8/0 noire

Conseils, utilisation:

Cette mouche, une évolution des mouches crevettes type Ally’s, est incontournable. Un gillie irlandais m’a dit « If you don’t know which fly to use in Ireland, put a Cascade at the end of your line”. On la rencontre aussi dans les boîtes à mouches scandinaves et libre à vous de la monter sur de gros hameçons ou des tubes. Elle ne laisse pas non plus les truites de mer indifférentes et, en petite taille, c’est une noyée possible à fario (j’en ai pris par accident).

Montage :

Fixer l'hameçon dans l'étau, enrouler quelques spires de soie de montage jusqu'en avant de la courbure (NB : pour un montage low water sur H n°12 la moitié de la hampe suffit). Fixer une petite touffe de bucktail jaune et orange mélangé (3/4 de orange, ¶¬ de jaune environ), mettre un point de vernis et saucissonner les poils pour former un corps en laissant quelques millimètres disponible pour les travaux sur l'avant de la mouche (grosso modo jusqu'au retour de l'épingle de l'oeillet). La longueur des poils doit être au moins égale à celle du corps ; on peut aller jusqu'au double mais attention lors du choix de la taille réelle de la mouche en action de pêche, qui n'aura pas forcément grand-chose à voir avec celle de l'hameçon; plus court ou surchargé, ça peut mal nager. Fixer deux brins de krystal flash perle en double, assurer avec un point de vernis ; les brins doivent avoir la même longueur que les poils. Fixer un brin de tinsel ovale argent, puis un brin de tinsel plat argent. Enrouler le tinsel plat argent sur la moitié du corps, le fixer puis former l'avant du corps avec la soie de montage. Les deux parties doivent avoir la même taille et le même diamètre. Cercler avec le tinsel ovale dans le sens inverse (séparation entre les spires = épaisseur du cops). A ce stade, on peut faire un whip finish et passer à l'étape 5. Stocker les corps des mouches sur une plaque de mousse et leur appliquer trois couches de vernis. Si pas de fabrication en série, mettre quand même trois couches, mais perte de temps considérable, risque de coller les poils de la gorge et de l'aileƒ?Ý Remettre un corps de mouche dans l'hameçon, renverser le montage (avec un étau rotatif comme ici, les opérations sont grandement facilitées) et fixer sans serrer une petite pincée d'écureuil gris naturel en formant une petite bavette avec l'ongle; les poils doivent arriver au niveau de la courbure (sauf montage low water). Appliquer une goutte de vernis et serrer assez fortement. Remettre l'hameçon à l'endroit. Fixer une pincée d'écureuil gris (toujours sans serrer d'abord, puis vernis puis serrage), puis une autre d'écureuil noir (idem), en formant un petit toit. Ne pas surcharger, la mouche doit rester translucide. Il doit vous rester un petit quart de la hampe disponible. Fixer un hackle jaune ; choisissez le de façon à ce que ses fibres atteignent la pointe de l'hameçon quand vous les pliez vers l'arrière. NB : ici fixation sur le côté avec ligature en croix, le montage est plus fin assurer avec un point de vernis. Enrouler 3 à 5 tours de hackle jaune selon la taille de la mouche, fixer un hackle orange de la même façon. Enrouler le hackle orange, l'assurer également avec du vernis. Si votre montage est bien fait, il reste un petit millimètre avant l'oeillet. Former une tête en soie de montage légèrement conique, en rabattant les fibres de coq vers l'arrière. Appliquer trois couches de vernis, mouche terminée.