Voici une nouvelle fiche montage proposée par Greencod : l’Hexagenia RMD (real meal deal)

Mouche réalisée pour l’échange de mouche : Echange d’avril 2016.

Les matériaux nécessaires :

– Hameçon : Droit taille 8

– Corps : Mousse chartreuse ou light green, découper des bandes de 2 ou 3 mm, fil de coton dans les tons verts à jaunes (ici du DMC 25), micro chenille dans les tons bruns, verts, jaunes (golden Brown, olive, yellow).

– Aile: Poils de corps de chevreuil jaunes ou olive

– Thorax : Polypropylène ou antron dans les tons jaunes, dubbing ice dub caddis, hackle Hebert pro grade saddle furnace whiting farms.

– Tête : Soie de montage Uni 8/0 chartreuse

– Cerques : Poils de sanglier (longs)

Conseils de montage et utilisation :

Une mouche volumineuse et solide pour pêcher sur les émergences de mouches de mai géantes d’Amérique du Nord.
Adaptée aux actions de pêche courtes mais intenses dans la lumière déclinante des crépuscules canadiens.
Ce modèle peut bien sûr être monté dans des tailles et des tons variés pour s’adapter aux autres types de mouches de mai.

Montage :

hexa1

Les ingrédients nécessaires.

hexa2

Enrouler la soie de montage et fixer 2 poils de sanglier qui doivent être assez longs pour accueillir le corps et figurer les queues.

hexa3

Fixer la mousse en laissant beaucoup de place pour le thorax (au moins 1/3 de la hampe).

hexa4

Avec la soie, solidariser les poils de sanglier avec la mousse et couper cette dernière à la longueur de corps qui vous convient (positionner l’hameçon à l’envers sur l’étau, la queue vers vous facilite le travail). Noter sur la photo les tours de soie généreux à l’ endroit où le corps se sépare de l’hameçon. Ils renforcent cette partie et permettent de positionner le corps comme l’on veut en action de pêche.
Ensuite, fixer un brin de coton et un brin de chenille sur les côtés au début du corps (environ 20cm de long). Faire un nœud et couper la soie.

hexa5

Tourner l’étau pour mettre la mouche face à vous, tête penchée vers le bas. Tisser le corps en faisant des nœuds en forme de 8 (voir photo).
Pour un rendu régulier, un matériau (ici le coton) doit toujours passer sous le ventre et l’autre (ici la chenille) toujours sur le dos.
Lorsque l’on arrive au corps prolongé, le fil du ventre ne passe plus sous l’hameçon mais seulement entre le corps en mousse et l’étau.

hexa6

Finir le corps par un nœud simple renforcé d’un peu de colle contact, juste à la fin de la partie en mousse.

hexa7

Remettre l’étau dans sa position normale, ré-enrouler de la soie de montage en tête, placer une bande d’antron en avant du corps tissé, profitez-en pour commencer à donner du volume au thorax.

hexa8

Positionner les poils de chevreuil, en quantité suffisante pour former les ailes.

hexa9

Séparer le chevreuil en 2 ailes à peu près égales en rabattant l’antron vers l’avant. Finir de former le thorax en emprisonnant l’antron avec la soie presque jusqu’à l’œillet, ce qui aura aussi pour effet de tendre les ailes en place.

hexa10

Positionner un Hackle devant les ailes et enrouler le dubbing autour du thorax. Enrouler le hackle par-dessus, jusqu’à l’œillet. Faire le nœud final.

hexa11

Une goutte de vernis sur le nœud, mouche terminée.

Écraser l’ardillon et enduire de graisse flottante avant de pêcher.