Voici une nouvelle fiche montage proposée par : Xav06

Les matériaux nécessaires :

– Hameçon : Courbe taille 20.

– Corps : poil de crinière d’élan

– Thorax : dubbing noir

– Aile : saddle silver badger plus fibre de raphia naturel

– Fil : Soie de montage noire 14/0 

Conseils, utilisation :

Ayant découvert cette façon de monter il y a peu, j’ai eu d’abord envie de tester cette approche, puis une fois relativement au point, l’idée m’est venue de monter de tous petits chiros émergents, quand j’ai vu les truites d’Ecommoy et de Vitré se nourrir de minuscules bestioles…

Ces montages ont montré leur efficacité à la dernière sortie sur des truites éduquées par déjà trois jours consécutifs de pêche acharnée…

Montage :

parachir1

Fixer la soie sur l’hameçon. Sur ce type d’hameçon, je positionne l’œillet vers le bas pour plus de facilité de montage du corps. Je débute les enroulements de la soie au niveau de la première courbure afin de ne pas surcharger le montage.

parachir2

Fixer le poil de crinière d’élan

parachir3

Former le corps en enroulant le poil de crinière de façon non jointive afin de marquer encore un peu plus les annelures. Fixer avec la soie de montage par trois enroulements, puis couper l’excédent du poil.

parachir4

Bien fixer le raphia naturel. De tous les matériaux que j’ai essayés pour ces montages paraloop, le raphia est celui qui me convient le mieux. Très mince, il est résistant et ne forme pas de surcharge lorsque je rabats l’aile vers l’œillet. Je le tends par le haut grâce à un ressort un peu ferme. La suite du montage est facilitée par une bonne tension sur le raphia, sa solidité le permettant.

parachir5

Oter les barbules du rachis du saddle sur une assez grande portion. Fixer le saddle, de façon à ce qu’une portion de rachis dénudé (correspondant à la longueur du thorax) subsiste. Cette portion dénudée va servir à faire les premiers enroulements sur le raphia (en remontant), solidifiant le tout et offrant une base plus rigide pour enrouler le saddle avec les barbules (en redescendant). Cette façon de procéder apporte (je trouve) vraiment une facilité lors du montage.

parachir6

Débuter les enroulements (rachis seul), en partant du bas, et en montant le long du rachis.

parachir7

Lorsque l’on arrive aux premières barbules, il faut alors continuer les enroulements, mais cette fois ci en redescendant. A chaque tour, je rabats vers le haut les barbules. Quand les enroulements arrivent à la base, fixer le saddle par trois tours de soie de montage en rabattant les barbules vers le haut. Couper l’excédent de saddle.

parachir8

Rabattre le raphia vers l’arrière, ce qui libère l’avant-corps et facilite la suite du montage. Former une mèche de dubbing.

parachir9

Former le thorax avec la mèche de dubbing.

parachir10

Prendre le bout de raphia entre les doigts et bien rabattre les barbules vers l’arrière. Rabattre le tout vers l’oeillet et fixer avec la soie de montage. Cette étape justifie que les enroulements du saddle aient été faits sur une longueur équivalente à la longueur du thorax.

parachir11

Couper l’excédent du raphia, former la tête, nœud final.

parachir12

Mouche terminéeparachir13

Couleur de corps différente, avec ou sans tag, matériaux différents pour le corps. Laissez-vous aller à vos envies…