Montage de mouche. A ton étau : N°15 : Le sedge canard

1622

Si vous avez suivi tous les numéros d’ « A ton étau », vous commencez certainement à réaliser quelques montages « sympathiques ».

C’est pour cela que, tout en continuant à mettre en ligne des fiches sur le site, j’ai ralenti la fréquence des publications de cette rubrique.

Cependant, quand un montage ou un geste technique me paraît intéressant à partager, je continue à alimenter « A ton étau ».

Si je vous dis « sedge canard », je suis sûr que la majorité d’entre vous va me parler du fameux « sedge flanc de cane ». Et bien c’est perdu, dans cet épisode, nous allons nous intéresser aux plumes du mâle et nous ferons une collerette en « dubbing loop » mais sans boucle …

C’est parti.

 Les matériaux

– Hameçon : Ham droit taille 14 ou 16. J’utilise pour ce montage les hameçons sans ardillon Maruto D24BL du SC FlyShop.

A noter qu’il y a désormais beaucoup de nouvelles références d’hameçons sans ardillon sur le site du Shop.

– Corps : Dubbing fin olive ou rouille

– Collerette : Plume de cul de canard

– Fil de montage : Fil 14/0

– Aile : 2 plumes de poitrail de canard mâle

Conseils, utilisation

Outre ses qualités pêchantes (j’ai une petite préférence pour les montage en taille 16), ce montage va vous permettre d’aborder une nouvelle façon de réaliser les collerettes en CDC.

La technique utilisée est celle du dubbing loop mais sans faire de boucle. Je sépare le fil en deux avec une aiguille. La meilleure que j’ai trouvée jusqu’à maintenant est celle de machine à coudre. La forme « triangulaire » de la pointe permet de séparer facilement le fil en 2 parties égales y compris, comme c’est le cas dans l’exemple qui suit, avec du 14/0.

Le gros avantage de ce procédé est que, pour le même nombre de tours pour réaliser la collerette, il y a deux fois moins d’épaisseur de fil. On gagne donc de la place pour faire la tête à la fin des enroulements du CDC.

Montage

Fixer la soie de montage, aller au début de la courbure.

Fixer une petite mèche de dubbing fin olive (ou rouille). Conseil : Ayez toujours la « main légère » pour le dubbing.

Enroulez le dubbing pour faire le corps. Arrêtez-vous un peu avant l’oeillet.

Fixer une plume de poitrail de canard mâle par deux tours pas trop serrés.

Régler la longueur de plume (laisser dépasser un petit peu de l’hameçon). Pour cela, tenir la plume avec la main gauche (pour garder la forme de l’aile) et avec la main droite, tirer sur le rachis pour faire coulisser la plume à la longueur voulue.

Longueur réglée.

Fixer par 2 ou 3 tours serrés. Couper l’excédent.

Réaliser la même opération avec la deuxième plume (bien l’ajuster au niveau de la première).

Bien dégager l’oeillet avec le brûle fibres.

Aller à l’oeillet et revenir au début des plumes. L’enroulement de la collerette en sera ainsi facilité.

Préparer la plume de CDC en emprisonnant les fibres dans le magic-tool.

Séparer le fil de montage en 2. Passer un peu de poix sur le fil.

Insérer les fibres de CDC dans la fente du fil de montage. Couper la base des fibres si nécessaire.

Twister le fil.

Réaliser la collerette en prenant bien soin de rabattre les fibres vers l’arrière à chaque tour.

Enrouler à spires jointives en prenant soin de ne pas faire se superposer les fibres.

Réaliser la tête, noeud final et couper l’excédent. Conseil : Comme le fil a été vrillé pour twister le CDC, il est assez cassant. Penser à le dévriller avant de faire le noeud final.

Rabattre les fibres de CDC vers l’avant.

Couper le CDC à la longueur voulue. Conseil : Comme pour les collerettes en hackle, je coupe à une longueur égale de 1 fois à 1,5 fois l’ouverture de l’hameçon.

Une petite goutte de vernis ou de cyano sur la tête.

Mouche terminée.

Conclusion :

Ce montage peut vous paraître complexe. Avec un petit peu d’habitude, vous verrez que l’on y arrive très bien.

Personnellement, à de rares exceptions près, j’ai abandonné les montages avec une boucle au profit de celui-ci.

Bons montages,

Patrick