Montage mouche

Vidéo de montage : Le spent de caenis

Le casse tête du coup du soir : les spents de caenis. Mini-mouche qui rend les truites très sélectives. Raphaël le guide du Domaine de Veirières monte un modèle à la fois simple à réaliser et très efficace. Ce serait vraiment dommage de s’en priver …

Rappel des précédentes vidéos : La babarotte, le tipule,  le chironome émergent, la fourmi noire, la fourmi rouge et le grand sedge.

Je tiens à remercier Raphaël de son accueil et de sa disponibilité.

Patrick

  Matériaux nécessaires :

– Hameçon  :  Standard taille 18 ou 20

– Cerques : Fibres de hackle

– Corps :  Soie de montage claire cerclée par la soie de montage noire

– Thorax : Dubbing de lièvre noir

– Aile : 1 plume de CDC

– Tête : Soie de montage noire

La vidéo de montage :

 

 

Fiche de montage : Sedge aile en CDC

Voici une nouvelle fiche montage proposée par : Xav06

Mouche réalisée pour l’échange de mouches du mois de mai 2015.

Les matériaux nécessaires :

– Hameçon : Taille 16

– Corps : Dubbing de lièvre cerclé par du tinsel

– Aile : CDC couleur crème, mais des couleurs plus foncées (marron pour la perle d’eau) vont très bien aussi. Pour la tenue de l’aile : du pansement liquide en spray.

– Fil : Soie de montage noire du 8/0 au 14/0 

– Collerette :  : Fibres de CDC

Conseils, utilisation :

Le principe de ce montage est de vernir le CDC avec le pansement liquide en spray, de façon à lui donner une forme et à la rigidifier, afin de la tailler ensuite comme vous le souhaitez. Ce montage donne,  je trouve, une très jolie transparence au niveau des ailes. Cependant l’aile demeure fragile dans la gueule d’un fish. Vous pouvez monter ce sedge sur des hameçons plus gros, ou plus petits, dans différentes couleurs.

Utilisez aussi des plumes de cou de colvert, vernies et taillées comme le CDC ici, pour faire de petits trichoptères magnifiques. Le flanc de cane va très bien aussi…mais là, je vous fournirai bientôt une autre fiche de montage avec une préparation différente des plumes de flanc de cane.
Si vous en avez envie, pourquoi ne pas monter des antennes sur ce modèle ? Encore un fois, le fly-tying a cela de magique qu’il n’a pas de limite à l’imagination!

Montage :

sedg1

Vidéo montage : la merdouille

Voici une nouvelle vidéo de montage.

Merci à Père Castor de nous proposer ce montage.

unemerd

Vidéo de montage : Mouche de Mai corps détaché latex

C’est de loin le plus emblématique des insectes présents dans la pêche à la mouche. Elle a la réputation, non usurpée à mon avis, de faire sortir les gros poissons.
MDM2Elle est présente dans de nombreuses régions de France (de la Normandie au Sud-Est en passant par l’Auvergne et le Limousin) comme hors de nos frontières : Irlande, pays Scandinaves etc…
Vous l’avez déjà deviné, je parle bien entendu d’ephemera danica ou de sa cousine ephemera vulgata, plus connues sous le nom de Mouche de mai.

Il y a déjà sur le site plusieurs fiches :

ou vidéos :

 

Fiche de montage : Émergente quill synthétique

Voici une nouvelle fiche montage proposée par SPent82 : Émergente quill synthétique

Mouche réalisée pour le test matériel : Quills synthétiques Mouches Bailly (Hemingway’s Synthetic tapered peacock quill)

Montage de mouche. A ton étau : N°7 – Vidéo montage, le chiro olive

Dans ce nouveau numéro “d’A ton étau”, nous allons aborder un geste technique qui me paraît très intéressant pour le montage des mouches artificielles, le “dubbing-loop”.

dubloop1

Fiche de montage : La guêpe

Voici une nouvelle fiche montage proposée par : Impala

Mouche réalisée pour l’échange de mouche : Echange de mars 2016.

Fiche de montage : Mouche de mai

Voici une nouvelle fiche montage proposée par Greencod : l’Hexagenia RMD (real meal deal)

Mouche réalisée pour l’échange de mouche : Echange d’avril 2016.

Fiche Montage : Chiro émergent Paraloop

Voici une nouvelle fiche montage proposée par : Xav06

Les matériaux nécessaires :

– Hameçon : Courbe taille 20.

– Corps : poil de crinière d’élan

– Thorax : dubbing noir

– Aile : saddle silver badger plus fibre de raphia naturel

– Fil : Soie de montage noire 14/0 

Conseils, utilisation :

Ayant découvert cette façon de monter il y a peu, j’ai eu d’abord envie de tester cette approche, puis une fois relativement au point, l’idée m’est venue de monter de tous petits chiros émergents, quand j’ai vu les truites d’Ecommoy et de Vitré se nourrir de minuscules bestioles…

Ces montages ont montré leur efficacité à la dernière sortie sur des truites éduquées par déjà trois jours consécutifs de pêche acharnée…

Montage :

parachir1

Fixer la soie sur l’hameçon. Sur ce type d’hameçon, je positionne l’œillet vers le bas pour plus de facilité de montage du corps. Je débute les enroulements de la soie au niveau de la première courbure afin de ne pas surcharger le montage.

parachir2

Fixer le poil de crinière d’élan

parachir3

Former le corps en enroulant le poil de crinière de façon non jointive afin de marquer encore un peu plus les annelures. Fixer avec la soie de montage par trois enroulements, puis couper l’excédent du poil.

parachir4

Bien fixer le raphia naturel. De tous les matériaux que j’ai essayés pour ces montages paraloop, le raphia est celui qui me convient le mieux. Très mince, il est résistant et ne forme pas de surcharge lorsque je rabats l’aile vers l’œillet. Je le tends par le haut grâce à un ressort un peu ferme. La suite du montage est facilitée par une bonne tension sur le raphia, sa solidité le permettant.

parachir5

Oter les barbules du rachis du saddle sur une assez grande portion. Fixer le saddle, de façon à ce qu’une portion de rachis dénudé (correspondant à la longueur du thorax) subsiste. Cette portion dénudée va servir à faire les premiers enroulements sur le raphia (en remontant), solidifiant le tout et offrant une base plus rigide pour enrouler le saddle avec les barbules (en redescendant). Cette façon de procéder apporte (je trouve) vraiment une facilité lors du montage.

parachir6

Débuter les enroulements (rachis seul), en partant du bas, et en montant le long du rachis.

parachir7

Lorsque l’on arrive aux premières barbules, il faut alors continuer les enroulements, mais cette fois ci en redescendant. A chaque tour, je rabats vers le haut les barbules. Quand les enroulements arrivent à la base, fixer le saddle par trois tours de soie de montage en rabattant les barbules vers le haut. Couper l’excédent de saddle.

parachir8

Rabattre le raphia vers l’arrière, ce qui libère l’avant-corps et facilite la suite du montage. Former une mèche de dubbing.

parachir9

Former le thorax avec la mèche de dubbing.

parachir10

Prendre le bout de raphia entre les doigts et bien rabattre les barbules vers l’arrière. Rabattre le tout vers l’oeillet et fixer avec la soie de montage. Cette étape justifie que les enroulements du saddle aient été faits sur une longueur équivalente à la longueur du thorax.

parachir11

Couper l’excédent du raphia, former la tête, nœud final.

parachir12

Mouche terminéeparachir13

Couleur de corps différente, avec ou sans tag, matériaux différents pour le corps. Laissez-vous aller à vos envies…

 

Montage de mouche. A ton étau : N°3 – Vidéo montage, la March Brown 2 hackles

Après avoir vu le matériel et les matériaux nécessaires au montage, il est temps d’attaquer les choses sérieuses et de passer derrière l’étau.

Comme première mouche à monter, j’ai choisi la March Brown.

Photo JLK
Photo JLK

Il s’agit d’un insecte de début de saison, assez courant dans quasiment toutes les régions de France (et au-delà…).

Cet insecte est assez gros, ce qui permettra de commencer par une imitation où l’hameçon sera suffisamment long pour que vous puissiez “travailler” facilement (du moins je l’espère …)

Les matériaux nécessaires :

– Hameçon : Droit standard taille 12

– Corps : Dubbing de lièvre brun cerclé par un Tinsel argent fin

– Cerques : Herls de queue de faisan

– Tête : Soie de montage

– Collerette : 2 hackles : 1 bronze (ou gris) et 1 roux plus petit

Conseils de montage :

– Attention aux proportions : longueur des cerques (1 fois à 1 fois et demie la longueur de la hampe de l’hameçon), choix des hackles (les fibres du plus grand doivent avoir une longueur égale (au maxi) à 1,5 l’espace entre la pointe de l’hameçon et la hampe), la longueur du corps doit être à peu près égale aux 2/3 de la hampe.

– Pensez lorsque vous enroulez le premier hackle à laisser des espaces entre les enroulements pour ensuite pouvoir enrouler le second.

– Pour que vous puissiez voir au mieux le montage, je “travaille” assez loin de l’hameçon et j’écarte les mains au maximum. Prenez l’habitude de “travailler” court, par exemple avec le porte-bobine, c’est beaucoup plus facile.

La vidéo de montage :

Conclusion :

Pour ce premier modèle, mes “complices” Jean-Yves et Stéphan à qui j’ai soumis le montage, l’ont qualifié “d’ambitieux”. 🙂

J’espère que vous aurez pu le monter sans trop de difficultés.

Pour la prochaine vidéo, je vous proposerai encore une March Brown mais le montage sera différent et vous permettra d’appréhender une autre façon de réaliser les ailes.

N’hésitez pas à nous envoyer vos remarques, questions ou suggestions à atonetau@gobages.com. Et surtout, envoyez-nous les photos de vos montages.

A bientôt,

Patrick

 

Réseaux Sociaux

2,476FansJ'aime
610SuiveursSuivre
1,980AbonnésS'abonner