Voici une nouvelle fiche montage proposée par Raphael : Taylor’s Special.

Les matériaux

    • Hameçon : Hameçon saumon, simple ou double, n°6 à12.
    • Corps : Tinsel argent ovale, fin.
      Soie floche vert néon fluo.
    • Cerclage: Herls de queue de paon le plus vert possible.
    • Aile : Coq jaune vif.
      Ecureuil vert (vert pomme/fluo c’est bien).
    • Tête : Soie 8/0 noire.

Conseils, utilisation:

J’ai trouvé cette mouche dans plusieurs ouvrages. Peter O’Reilly en dit le plus grand bien… On peut le croire !
A noter que la formule originale prescrit de faire les cerques avec des sabres de paon mais je n’en avais pas. Le compromis proposé est équivalent.

Montage :

Fixer un hameçon à saumon dans l'étau ; Fixer la soie de montage. Faire un butt avec le tinsel sur deux à trois millimètres selon la taille de la mouche, à l'aplomb de la pointe. Fixer quatre herls de paon par la pointe en laissant dépasser une longueur équivalente à l'ouverture de l'hameçon. Ligaturer sur une longueur égale à la moitié de la longueur de hampe encore disponible. Fixer l'extrémité de la soie floche verte sur l'avant en laissant disponible deux à trois centimètres de cette soie floche et faire un aller retour. Astuce : les herls de paon peuvent être très gênants ; les fixer dans la pince à hackle et les mettre en attente permet de faciliter les manipulations intermédiaires. Enrouler le tinsel en sens inverse et le fixer. Saisir l'ensemble des herls de paon dans la pince à hackles et les twister légèrement vers la droite pour former un petit écouvillon. Quoique le but de cette manipulation soit également de renforcer les herls, il faut faire attention car c'est fragile, ne pas tirer dessus, ne pas twister exagérément. Plaquer Vers l'arrière le morceau de soie floche resté en attente et enrouler les herls de paon vers l'avant pour former un thorax. Laisser quelques millimètres disponibles avant l'oeillet. Poser une couche de vernis sur l'arrière du corps pour solidariser le tinsel au corps de la mouche. Fixer une petite touffe de poils de queue d'écureuil teints en vert leur extrémité couvrant la queue de la mouche. Ne pas serrer : ajuster d'abord la position en formant un petit toit, poser une goutte de vernis et serrer. La pointe des poils doit couvrir les herls de paon ; ne pas surcharger, la mouche doit rester translucide. Fixer un hackle de coq jaune vif la longueur des fibres doit arriver au niveau de la pointe, en aucun cas elles ne doivent couvrir complètement l'écureuil. Former une tête conique en rabattant légèrement le hackle vers l'arrière Ajuster la longueur de la mèche de soie : elle doit être un peu moins longue que les poils d'écureuil, l'ébouriffer entre les doigts ou avec une aiguille à dubbing. Noeud final et vernis.