Voici une nouvelle fiche montage proposée par Maski : The dancing frog.

Les matériaux

    • Hameçon : N°3/0, le plus léger possible. Ici c’est un Gamakatsu LS-5423F (hameçon de surf-casting dont l’ergot est écrasé). Soie de montage de couleur claire (normalement elle ne doit pas apparaitre sur la mouche finie).
    • Corps : Poils de cervidé taillés et deux paires de legs (élastiques de pêche au coup de gros diamètre, plus résistants que les legs spéciaux pour montage de mouche).
    • Cerclage: Herl d’autruche et de paon coincés entre deux paires de plumes grizzli.
    • Tête : Poils de cervidé taillés.

Conseils, utilisation:

Montage délicat qui demande de la patience (environ 45min par mouche). S’anime par grandes tirées en surface entre les nénuphars ou les herbiers.

Cette mouche est aussi faisable en foam. C’est plus simple mais c’est beaucoup moins joli…

Montage :

24 heures à l'avance, préparer les yeux en epoxy colorée en déposant des goutes de mélange (surdosé en diluant) sur une feuille d'aluminium huilée et recouverte de talc. Faire un anti-herbe en corde à piano de la même façon que dans la fiche de montage du diver. Poser en V deux hackle grizzli à la courbure de l'hameçon. Fixer à plat les herls d'autruche et de paon en veillant à rester au dessus des deux hackle. Fixer deux nouveaux hackle grizzli symétriques des deux premiers. Fixer par un enroulement en X deux paires de legs respectivement au 1/3 et 2/3 de la hampe. Sécuriser à la cyano. Fixer les poils de cervidé multicolores (jaune, marron et vert) par touffes successives. Etre très prudent autour des legs pour ne pas les écraser. Finir par une touffe orange fluo juste derrière l'oeillet. Faire deux whip finish successifs et coller à la cyano sans toucher les poils. Tourner l'étau et tailler le dessous de la mouche à 2mm de l'hameçon le plus à plat possible. Tourner à nouveau l'étau et tailler le dessus de la mouche pour lui donner une forme bombée. Vue du dessus après l'étape 9. Tailler le dos de façon à faire deux blocs de poils arrondis. Tailler les poils pour libérer l'espace pour les yeux et les fixer à la cyano. The dancing frog vue du dessus. Le plus dur avec cette imitation... c'est d'avoir le courage de pêcher avec ! et ainsi risquer de la perdre.