Voici une nouvelle fiche montage proposée par : Xav06

Les matériaux nécessaires :

– Hameçon : Courbe taille 18

– Corps : Substitut de condor olive

– Cerques : Quelques fibres de plume de malard teintée en jaune (la couleur peut aussi être naturelle, et j’utilise volontiers des fibres de plume de sarcelle aux rainures très marquées sur ce type de montage)

– Aile : CDC roux et crème

– Thorax : dubbing d’antron couleur camel

– Fil : Soie de montage noire 8/0 

Conseils, utilisation :

Ayant des problèmes de vue, il m’est parfois difficile de voir les émergentes car trop basses sur l’eau. Je ne voulais pas rehausser la flottaison du corps de la mouche (perdant de fait l’attrait du corps immergé), mais juste la tête. L’idée m’est donc venue de mettre un tout petit hackle de cou de coq juste en tête afin de rehausser un peu celle-ci. Cette idée a probablement déjà été publiée, mais je la trouve sympa. De plus, elle permet d’utiliser les hackles minuscules du haut du cou de coq, souvent trop petits pour faire des collerettes de sèche.

Montage :

micmic1

Fixer la soie de montage et l’amener à la courbure.

micmic2

Fixer quelques fibres de plume de malard ou de sarcelle.

micmic3

Fixer le substitut de condor.

micmic4

Déposer un peu de vernis sur le sous corps, cela augmente la longévité de la mouche.

micmic5

Enrouler le substitut et le fixer par deux ou trois tours de soie.

micmic6

Préparer une mèche de dubbing.

micmic7

Former le thorax.

micmic8

A l’aide d’une aiguille fine, scinder la soie de montage en deux : insérer deux plumes de CDC parées.

micmic9

Couper les fibres au ras des rachis.

micmic10

Vriller la soie de montage.

micmic11

Enrouler la mèche de cdc devant le thorax, en rabattant les fibres vers l’arrière.

micmic12

Fixer un micro hackle de coq.

micmic13

Enrouler le hackle de façon à former une petite collerette. Fixer avec la soie de montage.

micmic14

Réaliser le noeud final, une goutte de vernis ou de cyanolite.

La mouche est terminée.