Mouche de réservoir, certes, mais pas que…

Bien entendu, comme la plupart d’entre vous, j’utilise ce modèle en réservoir. Seul,  ou parfois couplé à une nymphe que je place entre 50 cm et 1 mètre plus bas. Le plus souvent la nymphe est légère et il s’agit d’une larve de chironome.

Ce tandem fonctionne ma foi assez bien, les tapes que m’infligent dans la canne les truites qui “mangent” l’un ou l’autre de ces deux modèles sont là pour le prouver.

Depuis quelques années déjà, j’utilise aussi cette mouche en rivière. Et je dois dire que les résultats sont très satisfaisants que ce soit sur les truites ou les ombres.

Je vous propose donc d’en monter quelques unes et vous verrez que les essayer… c’est souvent les adopter.

Quelques précisions :

Sur la vidéo de montage, j’ai indiqué hameçon de 14 ; Il s’agit de “ma base” pour le réservoir. Pour la rivière, je vous conseille de réaliser quelques modèles en taille plus petite (jusqu’au 18 par exemple).

Sur certains protocoles de montage, le cerclage est réalisé par un tinsel (souvent holographique) assez large. Personnellement, je préfère utiliser un tinsel fin qui me permet d’ébouriffer une zone de corps en dubbing plus importante et qui est plus simple à utiliser pour les petites tailles d’hameçon.

La technique de pêche est simple : en réservoir, graisser le “toupet de devant” pour que le reste du corps soit immergé. En rivière je graisse la totalité de la mouche et “j’ébouriffe” le corps avec un petit bout de velcro ou entre mes doigts. Un des avantages indéniables de ce modèle est sa visibilité qui permet de l’utiliser dans des zones assez rapides ou même à une distance importante.

 La liste des courses :

Hameçon  : Standard sans ardillon taille 14 à 18

Tête : Soie de montage 14/0

Corps : Dubbing de couleurs variées : noir, orange olive, bordeaux etc…

Aile et tag : Fil Polyfloss ou paradry . J’utilise plusieurs couleurs car selon la luminosité et les contre-jours, ce n’est pas toujours la même teinte la plus visible.

Un petit bonus à la fin de la vidéo, la capture d’un ombre en Norvège en juillet 2012 avec cette mouche. On aperçoit le “toupet” blanc. Le corps est noir.

On en parle sur le forum montage où toutes vos questions et remarques seront les bienvenues.