Vous aussi faites partager les infos sur les rivières de votre région. Ainsi chacun y trouvera son compte avec des infos fraîches en permanence. Pour rédiger une news c'est par par ici.

Découverte des Pyrénées Aragonnaises

Publié le 04/04/2019, par Pescavera
Département : . Rivière : Rio Ara. - Pays : Espagne

Le 04/04/2019,

Alors voilà, il y a quelques années, j’avais pêché les rivières d’Aragon et je n’en avais pas gardé un souvenir inoubliable.

J’ai eu l’occasion de rendre visite à un ami à Saragosse et comme j’avais un peu de temps, je suis allé à la pêche.

La vérité m’oblige à dire que l’Espagne n’a pas beaucoup changé sur le plan de la complexité des règlements et la difficulté à se procurer des permis de pêche, en particulier, pour les “cotos”, qui sont théoriquement les meilleurs coin de pêche des rivières. Si vous n’avez pas programmé votre partie de pêche, et en particulier si vous voulez pêcher en fin de semaine,c’est quasiment mission impossible.

Mais bon dans un prochain billet je vous donnerais quelques tuyaux! Pour en revenir à nos moutons , et en ayant passé une matinée complète pour obtenir mes permis, j’ai pu pêcher trois jours de suite le Rio Ara sur les cotos de Broto, Fiscal et Soltana. A ce niveau là le Rio Ara est une grande rivière, et il est important de savoir que même s’il n’y a aucun barrage sur cette merveille, les coups d’eau sont fréquents et qu’il n’est pas simple quelquefois de trouver où traverser.Un point important de la réglementation est l’interdiction des semelles de feutre, et également l’obligation de remettre à l’eau tous les poissons (réglementation uniquement sur les “cotos sociales”).

La rivière est une véritable merveille de la nature, et pour le pêcheur à la mouche c’est presque irréel, des courants des lisses, des eaux rapides, des bordures naturelles, une absence totale ou quasi totale de pollution humaine (la vallée est très peu peuplée). Les eaux sont limpides et en soulevant les pierres le nombre de larves est impressionnant.

Bref un paradis de” naturaleza”. Enfin un paradis… Pendant des années ces rivières du Piémont Pyrénéen ont été pillées par les pêcheurs espagnols peu nombreux c’est vrai, mais hélas aussi par les pêcheurs étrangers, attirés par une pêche facile et un moyen agréable de remplir le congélateur.

Actuellement la situation est comparable aux rivières publiques françaises ou italiennes, ne vous attendez surtout pas à une pêche de cocagne comme dans les Balkans. Pour l’instant en Aragon il n’ y a aucun alevinage massif de grosses arcs en ciel ou de farios danoises.Et le tourisme pêche de ce fait est inexistant …

Les poissons que vous prendrez sont des purs produits de la rivière,ils ne sont pas nombreux et si le gouvernement de l’Aragon a décidé de généraliser le “captura y suelta” ce n’est pas sans raison. La pêche au lancer est autorisée avec un seul hameçon sans ardillon sur les leurres.La pêche à la mouche(quatre mouches maximum!!!) est aussi permise uniquement  avec hameçons sans ardillon et il est interdit de plomber le bas de ligne)

Ceci étant dit c’est malgré tout un paradis difficile à découvrir, difficile à obtenir,où les poissons (qui ne sont pas très gros non plus!) sont des trophées! Pourquoi? Tout simplement parce que les truites du Rio Ara sont des truites qui bien que très peu pêchées à l’heure actuelle se méritent vraiment!

Et comme je suis un “vieux” pêcheur, je n’aime plus la facilité, je prends plus de plaisir quand c’est difficile. J’ai peut être trop pris de truites dans ma vie, j’ai peut être trop voyagé, et vu trop de touristes soi disant pêcheurs se complaire devant des journées à trois chiffres qui en fait ne flattent que l’ego de celui qui les raconte!

Bon allez j’arrête de délirer comme un couillon, et je vous raconte sérieusement le Rio Ara.

La partie la plus riche est la partie du secteur de Broto, il y a une grande facilité d’accès par la rive droite (prendre la route du camping d’Oto à Broto).Les meilleurs postes sont à découvrir en marchant un peu mais si vous voyez des éclosions pêchez l’eau avec application sèche ou nymphe, comme partout les truites se nourrissent très peu en surface!

Mais j’aime aussi beaucoup pêcher le secteur de Fiscal où les calmes profonds sont le refuges des plus grosses truites du secteur. Là aussi il n’y a aucune difficulté d’accès à la rivière.Respectez les barrières pour le bétail! Enfin n’hésitez pas à pêcher la partie en aval immédiat du village de Broto, il y a une quantité invraisemblable de phryganes (sedge cannelle) sur le fond de la rivière qui pourront vous donner une idée des coups du soir.

Mais n’oubliez pas ce que je vous ai dit plus haut, ces truites sont les plus difficiles que je connaisse!

Pour l’hébergement vous avez le choix entre les hôtels de Fiscal ou de Broto, il y a un gîte de pêche à Allué à mi chemin entre le Rio Ara et le rio Gallego très sympa, rustique le seul vraiment adapté pour l’accueil des pêcheurs à la mouche. Il n’ y a aucun magasin d’articles de pêche!

Je ne sais pas si j’ai le droit de vous donnez les coordonnées!

Bon voyage et comme toujours relâchez vos rêves!

Marc