Vous aussi faites partager les infos sur les rivières de votre région. Ainsi chacun y trouvera son compte avec des infos fraîches en permanence. Pour rédiger une news c'est par par ici.

Extremadura

Publié le 16/07/2018, par Yannick
Département : . Rivière : Serrena. - Pays : Espagne

Le 16/07/2018,

Bonjour,

Il fallait bien un petit mois pour digérer ce voyage au Sud de l’Espagne dans la région d’Extremadur. Bien qu’il s’agisse d’une des régions les plus chaudes et les plus sèches d’Espagne, c’est aussi la région où il y a la plus grande surface en eau. De très grands réservoirs d’eau ont en effet été construits pour assurer l’irrigation des cultures du riz. Si ces grands lacs ont acquits leur renommé pour la pêche de brochets géants, j’y suis allé avec mon fils surtout pour essayer les barbeaux à la mouche, sèche de préférence. On a rencontré 3 espèces de barbeaux: le besero est le plus rare et n’est présent que dans deux lacs situés sur la même rivière, mais c’est aussi le plus combatif, un vrai bonfish d’eau douce. Le premier matin on a perdu quasiment toutse nos mouches sèches en pêchant en 20%, ensuite même en 25% on a connu des casses, ces bolides partant  en se frottant le nez contre les arrêtes des cailloux! Le comiso est le plus carnassier, il s’en prend régulièrement aux leurres, il peut atteindre le mètre mais ces spécimens sont très rares, on a culminé au streamer qu’à 64 cm. Le barbeau gitan est le plus joli et normalement le plus agressif, mais sur le lac où on est allé ils étaient sur des petits alevins et très peu enclins à lever la tête sur nos sèches. Ensuite on peut s’amuser sur les carpes très nombreuses qui montent bien sur de grosses imitations de fourmi à condition de leur poser quasiment sur la tête. Les brochets étaient par 12 mètres de fond, donc pas évident à la mouche mais on a sorti 6 entre 60 et 94 cm en pêchant avec des soies de 400 grains. Pour les blacks on  n’a fait que des petits, les cormorans leur ont fait malheureusement la fête. Vu la chaleur on a pêché pas mal sous les ponts où nichent les hirondelles, les barbeaux venant gober les restants de repas des oisillons.

Pour vous donnez une idée de la hargne de ces barbeaux:

à bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com