Vous aussi faites partager les infos sur les rivières de votre région. Ainsi chacun y trouvera son compte avec des infos fraîches en permanence. Pour rédiger une news c'est par par ici.

Lacher les fauves

Publié le 25/05/2017, par stef 43
Département : . Rivière : Badger Slough. - Pays : Alaska

Le 25/05/2017,

Salut,

Voilà c’est fait, mes mouches ont pour la première fois pris du poisson sur un autre continent…

Voilà plusieurs semaines que sur place je glanais par ci par là des infos sur la pêche… Celle de l’ombre arctique est somme toute similaire à celle de chez nous, mais avec une différence cruciale, c’est qu’ici, les poissons n’ont que 6 mois pour se faire des réserves pour un hiver de 6 moi sous une calotte de plusieurs dizaines de cm de glace…Donc ils sont voraces… surtout les ombres.

Les pécheurs à la mouche ici ne font pas dans la dentelles : un bas de ligne de 5 pieds, un bon 25/100 en pointe et c’est parti !!

Direction une zone humide parcourue par une rivière, non issu d’un glacier, ce qui veut dire non teinté et un peu plus chaud. Eau claire, et poissons visibles, la pêche à vue est tout à fait possible.

Temps couvert, il pleut par vagues depuis le début de semaine, un vent du sud souffle un peu.

Personne sur le spot que j’avais repéré la semaine dernière. Ce n’était pas gagné car ici tout le monde pêche, surtout après le travail, une heure, ou deux histoire de s’aérer les neurones. Leurres et mouche sont les deux techniques les plus présentes, la pêche aux appâts naturels n’est pas ouverte encore.
Troisième lancé, premier poisson, un ombre…. Pour tout vous dire sur une petite session de 2h30, j’ai arrêter de compter à 25 poissons, principalement en nymphe à vue et noyée à vue hahaha !

J’ai eu aussi un poisson jusque-là inconnu, qui est un Humpback White fish, pris en nymphe a vue, j’ai vu passer une ombre différente, et je l’ai tentée et voilà. C’est un poisson tout a la forme bizarre, de la famille des corégones semble-t-il… nom latin ; Coregonus pidschian

 

Les ombres par contre sont magnifiques, des couleurs bleutées sur les flancs, des rayons sur les nageoires annales violets/roses, et des nageoires dorsales sublimes ! Le manque de soleil ne permet pas de bien rendre compte, mais c’est vraiment de beaux poissons, dont certains dépassent aisément les 40 cm… La rivière Chena, est en no-kill intégral sur les ombres arctics, ce qui leur permet de grossir un peu. La gestion de la pêche n’a rien à voir (je ferai un article sur mon blog à mon retour)

Le prochain objectif est le saumon… Malheureusement dans la zone où je suis, les remontées sont très fluctuantes, et ces dernières années des interdictions complète de pêche du King sur tout le bassin de drainage du Yukon ont été mis en place sauf l’année dernière… donc j’espère un peu. Autrement, il faut descendre au sud, se rapprocher de l’océan, mais c’est à 6h30 de routes tout de même… Alors on verra comment ça va faire !! Mais je compte bien prendre mon King avant de partir !

 

Bonne saison à vous.