Vous aussi faites partager les infos sur les rivières de votre région. Ainsi chacun y trouvera son compte avec des infos fraîches en permanence. Pour rédiger une news c'est par par ici.

Tournant

Publié le 19/09/2017, par pecheurdenature
Département : 64 - Pyrénées-Atlantiques. Rivière : Grande Nive.

Le 19/09/2017,

Situation complexe que de se retrouver ainsi, à suivre la berge, à enchaîner les spots, toujours plus avant, sans jamais vouloir que cet instant ne s’arrête. Et pourtant, il faut bien en convenir, une journée ne reste qu’une journée et bien que de nombreux adages nous indiquent le contraire, cette dernière n’est jamais infinie.

Être pêcheur, c’est être à limite de ce double sens, pas si impromptu. Savoir renoncer à l’appel du prochain coup ou répondre à cette envie de toujours plus. Seul ou accompagné, ce jeu n’est qu’une réalité éphémère où une décision anecdotique pour d’aucun, ouvrira les portes du tourment pour d’autres. Les rencontres du fil de l’eau aux ailes parfaites ou lignes gracieuses nous apportent toujours ce je ne sais quoi d’euphorique, comme une offense à notre raison.

S’écouter, choisir de résister ou accepter le danger d’un futur malaise enjôleur, les voix de notre passion sont multiples mais ce sont bien nos décisions qui influencent la réussite de nos sorties. La mélodie est si belle, rythmique d’une communion quasi maritale où l’harmonie des regards émoustille nos sens. Tel un langage balbutié, la ligne hésitante tente de charmer, glissant de ci de là, séduisant chaque veine dans l’attente de ce baiser volé.

Rejoignant ce qui se devait d’être le dernier posé, écartant les branches humides d’un saule déployé, un rayon illumina la veine. Le temps maussade du matin s’éclaircit soudain. Une grisette, puis deux et c’est maintenant, entouré de cette féerie ailée qu’il nous faut envisager la chose délicate, oser transgresser ou rejoindre son chemin.

Ces moments, nous les rencontrons chaque fois avec cette appréhension, cette douloureuse sensation de départ obligé où toujours, une parenthèse ouverte, bien qu’enchantée, se doit d’être refermée. Assurément, le souvenir perdurera et saura faire surface, période mélancolique de l’entre-saison.

2017 se ferme pour nos 1ères mais préparons nous, en 2018 elles sauront à nouveau nous accueillir avec cette coquinerie féminine.