Voici une nouvelle fiche montage proposée par : Patpeche

Les matériaux nécessaires :

– Hameçon : Droit hampe longue taille 14 (ces hameçons sont destinés au montage des streamers mais en taille 14, ils conviennent parfaitement à ce modèle).

– Cerques et corps : Fibres de faisan

– Fil : Soie de montage 8/0

– Cerclage : Tinsel cuivre

– Thorax : Plomb “sans plomb” taille moyenne et Dubbing de lièvre rouille

Utilisation :

Si l’on regarde la taille des larves que la pheasant tail est supposée imiter, on se rend compte que la taille que je propose est beaucoup trop grande. Cependant, il est des cas où j’apprécie particulièrement ce modèle. Bien sûr, pas en période d’étiage dans quelques cm d’eau claire où certains pêcheurs “descendent” sur des hameçons 22 ou 24.

Mais en début de saison ou dans des eaux relativement hautes au courant soutenu, elle m’a souvent bien aidé. J’aime bien aussi la nouer en pointe d’un “train” de mouches noyées en réservoir.

Montage :

gpt1

Faire quelques enroulements de fil lest sur la hampe en laissant un petit espace libre à l’oeillet.

gpt2J’ai utilisé ce fil lest sans plomb (repéré au SANAMA) pour réaliser cette mouche. Nous y reviendrons bientôt en lui consacrant une fiche test.

gpt3Ajouter quelques tours sur les premiers enroulements (réaliser cette mouche en plusieurs lestages).

gpt4Passer le “plomb” à la cyano, laisser sécher.

Fixer la soie de montage et aller à la courbure.

gpt5Fixer quelques herls pris sur une plume de queue de faisan.

gpt6Fixer le fil de cuivre qui servira à cercler le corps. Aligner la pointe du cuivre sur la hampe au niveau du lestage, cela vous servira pour le sous-corps.

gpt7Faire un sous-corps avec la soie de montage. Faire un épaulement au début du lestage pour avoir un corps “sans cassure”. Arrêter la soie à l’endroit où vous voulez démarrer le thorax.

gpt8

Enrouler les fibres de faisan (maintenir à chaque tour avec l’autre main pour que les tours soient bien serrés). Arrêter avec la soie de montage.

gpt9 Cercler en sens inverse avec le fil de cuivre. Arrêter avec la soie de montage. Couper l’excédent de cuivre et de faisan.

gpt10

Sur une plume de queue de faisan, prélever un bande d’environ 1 cm de large. La fixer par le milieu et la rabattre vers l’arrière.

gpt11

Préparer une mèche de dubbing.

gpt12

Enrouler le dubbing. Rabattre le faisan vers l’avant et arrêter avec quelques tours de soie de montage.

gpt13

Relever les fibres de faisan et faire quelques tours avec la soie de montage (d’où l’importance de laisser un petit espace entre l’oeillet et le lest).

gpt14

Couper les fibres de faisan le plus ras possible.

gpt15

Faire la tête avec la soie de montage. Noeud final. Une goutte d ecyano.

Mouche terminée.