Vos avez toujours rêvé de boire l’eau de votre rivière, réservoir ou lac préféré sans prendre de risques inconsidérés pour votre santé? C’est désormais possible grâce à un petit gadget prévu pour filtrer efficacement l’eau de boisson.

IMG_20160127_4253

Ceux qui ont déjà voyagé dans des endroits reculés non desservis en eau potable savent qu’en voyage, l’eau de boisson est une préoccupation majeure. En effet, quelques gorgées d’une eau contaminée peuvent ruiner une semaine de pêche. En milieu tropical ou équatorial il est même capital de s’assurer de la qualité de l’eau de boisson tant les risques de maladies parasitaires sont élevés. Il n’y a guère qu’en milieu naturel sous les latitudes les plus septentrionales qu’on peut sans trop de risques boire l’eau directement dans les lacs et rivières.

En France, quoi qu’il en soit, il n’est pas sans risque de boire directement dans les cours d’eau. Le premier risque est d’ordre chimique. Certaines substances chimiques, pesticides, métaux lourds, nitrates, hydrocarbures, toxines… peuvent se retrouver en plus ou moins grande quantité dans l’eau. Dépolluer une eau souillée par des produits chimiques est complexe et en pratique, en camp de pêche, il est impossible de traiter le volet chimique d’une pollution. Notre paille est donc inefficace vis à vis de ce type de pollution chimique. Dans le doute, le mieux est de s’abstenir.

IMG_20160127_6688

Le deuxième risque est d’ordre biologique. La présence de bactéries, souvent des coliformes fécaux peuvent être source de désordres intestinaux quelquefois sévères. Sans parler de la consommation des protozoaires pathogènes dont des amibes qui peuvent se faire un malin plaisir de digérer votre tube digestif de l’intérieur.

Il est possible en voyage de lutter contre la plupart des risques biologiques en faisant bouillir ou en rajoutant des pastilles de chlore à l’eau. Mais ces techniques sont contraignantes car elles nécessitent du temps pour agir efficacement. Il est impossible de consommer l’eau sans la préparer à l’avance.

Depuis quelques années, des pompes munies de filtres ont fait leur apparition. Assez volumineuses, développant un débit variable, elles permettent de filtrer efficacement l’eau. Toutefois leur encombrement et leur coût restaient des freins à leur généralisation.

Grâce à la miniaturisation de ces pompes, de nouveaux modèles bien plus pratiques sont apparus sur le marché. Le Life Straw est une paille individuelle capable de débarrasser l’eau de l’immense majorité des agents biologiques vivants pouvant s’y trouver. Les filtres, dont des nanotubes de 0,2 nanomètres de diamètre, éliminent 99,9999% des bactéries et 99,9% des kystes de parasites protozoaires.

La paille pèse moins de 60 grammes, fait moins de 25 cm de long pour 3 cm de diamètre. Elle se loge facilement dans un gilet de pêche ou un sac à dos et permet de rendre potable sous réserve de respecter les préconisations du constructeur jusqu’à 1000L d’eau.

L’utilisation du Life Straw est instinctive. Comme vous pouvez le voir sur la vidéo du test réalisée sur un bras stagnant de la Dordogne, après avoir ôté les capuchons de protection, on plonge la paille dans l’eau et on aspire par petites sucions. L’eau remonte petit à petit et remplace l’air. Au moment où elle atteint la bouche, il suffit d’avaler les gorgées comme lorsqu’on boit avec une paille.

Le débit est suffisant, la pression à exercer pour faire monter l’eau faible. Bref, il est agréable de boire avec cette paille.

A la fin de l’utilisation, il faut expulser l’eau contenue dans la paille pour nettoyer les filtres. On recouvre ensuite les extrémités avec les capuchons. La paille est personnelle. De retour à la maison, il convient de la rincer soigneusement, de la faire sécher et de la ranger.

La paille n’altère par le goût de l’eau si bien que si l’eau a un goût de ce que vous pouvez imaginer, vous l’aurez dans la bouche. Toutefois, Internet regorge de vidéos montrant des gens utilisant le Life Straw dans des eaux franchement polluées sur des continents où la pollution n’est pas un vain mot. Son efficacité a été testée aussi bien en laboratoire que sur le terrain. C’est donc un très bon produit.

Attention, la vidéo de démonstration suivante est un peu trash. Âmes sensibles s’abstenir.

Combien de fois lors d’une partie de pêche un peu longue, les dernières heures de pêche ont paru interminables en raison de la soif alors qu’on est plongé dans de l’eau fraiche? Avec le Life Straw, cette sensation de désarroi appartient au passé. Il vous suffira de sortir votre paille et de boire à grosses gorgées. En plus, vous saurez quel goût a votre rivière ou votre lac préféré.

Pour la Dordogne, cela faisait longtemps que je rêvais de savoir quel goût elle avait. J’ai enfin pu tester en toute sécurité. Nous pourrons en parler lorsque vous aussi vous l’aurez goûtée.

Fred