Haute-Loire : « Double maille », un film pour expliquer

1684

Les choses évoluent sur la Haute Vallée de la Loire avec la création d’un parcours passion qui s’étend sur 12 kilomètres du Pont de Chadron jusqu’à 500m environ en aval de Goudet.Sur ce parcours, une « double maille », appelée par l’AAPPMA du Pont de Chadron et de Goudet-Arlempdes « fenêtre de prélèvement » a vu le jour depuis cette année.

Le prélèvement de poisson entre deux tailles est un mode de gestion pratiqué ailleurs et notamment en Nouvelle Zélande, pays bien connu aujourd’hui pour la taille exceptionnelle de ses truites. Bien que ce ne soit pas le seul facteur contribuant à la croissance record des poissons, l’idée de gracier les gros poissons permet une reproduction de géniteurs particulièrement bien adaptés à leur milieu et d’entretenir une descendance potentiellement de taille moyenne élevée.

L’idée de ce parcours est de protéger et dynamiser les populations de truites et d’ombres : le prélèvement de l’ombre est interdit, la truite fait l’objet d’un prélèvement raisonné avec la mise en place d’une fenêtre de maille. L’objectif par la « graciation » de poissons de taille respectable (plus de 35 cm) est de favoriser une génétique parfaitement adaptée à la rivière et de favoriser une sélection orientée progressivement vers une taille moyenne plus élevée.

Pour expliquer cette démarche, Pierre Monatte, que les spectateurs du RISE connaissent bien, a réalisé un film. Comme à chaque vidéo, ses images sont empreintes de poésie et nous entraînent dans des paysages époustouflants tandis que le commentaire explique la démarche qui a amené les AAPPMA à cette décision.

Patrick