Matériel : Nouveaux bas de ligne tissés chez « Pêche à Soie »

1675

Les « aficionados » de la soie naturelle dont je fais partie utilisent souvent des bas de ligne tissés. « Pêche à Soie » vient de mettre 4 nouveaux modèles sur le marché.

Je les avais « repérés » au SANAMA, il me fallait maintenant les tester.

Ils avaient attiré mon regard à Saint-Etienne.

Présentation du produit :

Les bas de ligne sont réalisés avec du nylon Stroft, ce qui est un gage de qualité, et tissés dans les ateliers de « Pêche à Soie ».

Ils se déclinent en 2 tailles de soies (soies 2 ou 3 et soies 4 ou 5) et deux longueurs pour la partie tissée (1,50 m et 2 m).

Ce qui fait en tout 4 modèles.

Vous pouvez les acheter chez Ardent.

Modèle pour soie 2-3, longueur partie tissée 1,50 m et connexion par boucle.

Modèle pour soie 4-5, longueur partie tissée 2,00 m et connexion directe.

La partie tissée des bas de ligne est prolongée par 3 brins de nylon. Ils se terminent en 16/100 pour les modèles 4-5 et 14/100 pour ceux destinés aux soies 2-3.

Les connexions :

1) Directe :

Par rapport à la notice qui est fournie, j’ajoute, par précaution, une petite ligature avec de la soie de montage.

Quelques minutes suffisent pour réaliser la connexion.

Passage dans les anneaux facile et solidité assurée.

2) Boucle dans boucle :

Connexion boucle dans boucle. On peut bien sûr la transformer en connexion directe.

Là aussi, aucun souci quant à la fiabilité de la connexion.

Mon Avis :

Avant toute chose, je voudrais tordre le cou à la rumeur, hélas persistante, sur les difficultés d’entretien des soies naturelles.

Cela fait plus de 20 ans que je les utilise et, sincèrement, une fois que l’on y a goûté, il est difficile de s’en passer.

J’ai une soie WF5 que j’utilise sur les rivières un peu large type Dordogne (et surtout Glomma l’été). Pour les petites rivières, essentiellement la Vienne, la Vézère etc, j’ai monté une WF3 sur un vivarelli et le « couple » s’entend à merveille.

Après la partie de pêche, je dévide la soie sur un journal et quand je la rembobine le lendemain, je la graisse. C’est TOUT et c’est reparti pour la journée.

Pour revenir aux bas de ligne, j’ai pour l’instant (la saison démarre) uniquement essayé le modèle pour soie de 5. Il se déploie bien sur l’eau. Je n’ai attrapé qu’un poisson avec, mais j’espère bien pouvoir vous montrer quelques photos dans les semaines qui viennent.

L’utilisation d’un bas de ligne tissé peut surprendre au début, surtout au niveau ferrage. Quand on en a pris l’habitude, il donne une bonne marge de manœuvre sur le combat avec des gros poissons ou quand on est surpris et que le ferrage est un « peu appuyé », notamment à courte distance.

Un seul regret en forme de clin d’œil à « Pêche à Soie » : A quand une version plongeante pour la pêche en noyée ?

Patrick