Retour sur le SANAMA 2017

1147

Ayant un impératif familial le dimanche, je n’avais pas prévu (à regret) d’aller au salon de Saint Etienne cette année. Et puis les choses se sont accélérées, un Gobnaute qui cherche à co-voiturer, la possibilité de faire l’aller-retour dans la journée (presque 800 km tout de même …), un départ à 5h00 du matin et me voilà devant le Parc des expos quelques minutes avant l’ouverture.

Je suis donc heureux de pouvoir proposer à ceux qui n’ont pas eu la chance d’y aller un petit résumé photographique de cette 20 ème édition.

Patrick

Avant tout chose, je voudrais féliciter le Club de Pêche Sportive Forez-Velay, son Président et tous ses bénévoles, pour leur implication qui fait de ce salon, tous les deux ans, une totale réussite.

Nouveau lieu :

Adieu, le gymnase exigu, nous voici dans le Hall du Parc des Expositions et il y a de la place.

Les allées sont larges, les stands plus grands. Même quand il y a du monde, on circule tranquillement sur le salon.

Du coup, on a deux grandes aires de lancer pour essayer les cannes.

Le Pays à l’honneur :

Cette année c’est l’Irlande qui avait la faveur du salon.

Bien mis en avant dès l’entrée du salon,

Et une ambassadrice aussi à l’aise à l’accueil,…

… que canne à saumons en mains.

Les exposants :

Ils sont venus nombreux. Et on trouve les « grandes pointures » comme les « petits artisans ». Ne vous méprenez surtout pas, cette appellation n’est pas du tout péjorative mais au contraire nous montre à quel point le savoir-faire est primordial dans notre activité.

Je n’ai même pas besoin de nommer le stand 😉 tout le monde a reconnu les étaux.

Comme le montrent les quelques photos au-dessus, il fallait parfois faire la queue pour accéder aux stands ou payer. Preuve que les visiteurs ont apprécié le salon.

Des artisans :

Et des artistes :

Des inventeurs :

Un concept plus qu’astucieux pour transformer votre voiture en « véhicule-pêcheur ».

Un équipement pratique pour transporter sa (ou ses) canne(s) au bord de l’eau.

Des mouches (et du matériel de montage) comme s’il en pleuvait :

Des destinations plus ou moins lointaines :

Des associations :

Une convivialité évidente :

Il suffit de se promener dans les allées pour voir que ce salon a une âme. Les gens se retrouvent ici tous les deux ans avec plaisir et ça se voit.

Les professionnels sont bien sûr là pour faire du business mais en plus de montrer leurs créations et leurs produits, ils ont à coeur de faire découvrir d’autres spécialités de leur pays ou leur région. Ce sont souvent des spécialités qui se mangent ou se boivent ;). Je n’en dis pas plus, quelques photos seront plus parlantes que « mon discours »…

Conclusion :

Cette  20 ème édition a été une réussite. Bravo pour l’initiative du changement de lieu.

Et une nouvelle fois, un grand merci à toute l’équipe du CPSFV sans qui ce salon n’existerait pas.

Rendez-vous en 2019 pour la 21 ème édition.

Patrick