Test de la télécommande de la GoPro

Je l’avais annoncé dans l’article précédent, voici donc mon retour d’expérience après quelques semaines d’utilisation de la télécommande de la GoPro. Suite au premier constat que j’avais fait sur la monotonie des images prises en caméra frontale (en discutant sur le forum, j’ai vu que je n’étais pas le seul…), j’étais bien sûr très impatient de tester la télécommande.

 Je précise tout de suite que je n’ai pas testé l’utilisation wi-fi avec un smartphone. J’expliquerai en conclusion pourquoi.

 Présentation du pack :

 Le pack se compose d’une télécommande et d’un dos qui vient se fixer sur l’arrière de la caméra.

La télécommande et le dos

Installation :

Sans être insurmontable, elle n’est pas des plus simples. Il faut dans un premier temps se connecter sur le site GoPro et effectuer une mise à jour de la caméra. Une fois celle-ci effectuée, il faut réaliser quelques opérations de mises à jour (dans un ordre précis et en suivant la notice … en anglais) sur la télécommande et le bacpac.

Très honnêtement, j’ai un peu galéré pour l’installer et après discussion avec d’autres utilisateurs, je ne suis pas le seul (ça rassure un peu mais ça fait quand même « râler »).

Je pense que vu les quantités vendues, GoPro pourrait s’arranger pour faire une procédure quasi-automatique.

Les équipements :

La télécommande :

Difficile de faire plus simple, 2 boutons et un écran.

Sur l’écran, lorsqu’elle est synchronisée avec la GoPro, vous voyez exactement ce qu’il y a sur l’écran avant de la caméra.

Les boutons : les fonctions sont identiques à ceux de la caméra. Marche – arrêt, début ou fin enregistrement et programmation.

Pour la charger, une connexion se trouve sur le côté avec à l’autre bout un port USB.

Cette même possibilité de connexion permet en mode utilisation de fixer une sangle à « scratch » pour une fixation poignet ou autre.

Personnellement, j’ai choisi de la fixer à une sangle du waders, c’est ce que j’ai trouvé de plus pratique et plus accessible.

 

Le dos :

Il se fixe de la même façon que les autres équipements (batterie supplémentaires, écran…) sur l’arrière de la caméra.

 

Pour compléter la panoplie, il y a bien sûr de fournis, les dos qui vont bien (étanches ou non) avec un bouton judicieusement placé pour mettre sous tension ou éteindre le dos, les câbles de recharge, le mode d’emploi (ne pas oublier les lunettes LOL) et la sangle de la télécommande.

 

L’utilisation :

On peut bien sûr utiliser la caméra en position frontale ou harnais et la piloter à partir de la télécommande.

Je trouve que c’est un peu dommage de se limiter à cela. Ca ne prend pas beaucoup de temps pour lever le bras et appuyer sur le bouton d’enregistrement (penser à se mettre en mode one-button pour déclencher immédiatement la capture des images).

 

Ce qui me paraît le plus pertinent, c’est d’utiliser ce kit avec une caméra « déportée » sur un pied.

 

 

Il vous faut pour cela acheter le bouton qui se fixe sur le pied (je l’ai déjà dit précédemment, mais on finit par avoir beaucoup d’accessoires). Allez un petit effort, celui-ci n’est pas bien gros ni très onéreux, il vous en coûtera une dizaine d’euros.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà ce ça donne :

Les performances :

J’ai testé jusqu’à une cinquantaine de mètres et la caméra réagit « nickel » à la télécommande (vous pourrez le constater dans la vidéo).

On doit pouvoir la piloter de plus loin mais, sincèrement, je n’en vois pas l’utilité (pour une vidéo pêche tout au moins).

Conclusion :

 La vidéo test : j’ai essayé de montrer quelle pouvait être l’utilisation du kit en terme de cadrage. J’ai laissé des séquences que j’aurais éliminées dans une vidéo « normale » (celles où je vérifie si la caméra enregistre par exemple).

J’ai volontairement inséré une séquence tournée (le même jour) en caméra frontale pour alterner les rythmes d’images.

Attention, elle est ré-encodée par le site hébergeur, l’originale est de meilleure qualité d’un point de vue image.

 Mon avis :

Précautions habituelles;-)) : il ne s’agit que d’un avis personnel et tout le monde ne le partagera peut-être pas.

J’aime :

  • Le pilotage à distance et les nouvelles possibilités de prises de vue qu’il offre.

  • La réactivité de la télécommande.

  • La facilité d’utilisation une fois la « mise en route » effectuée.

 Je n’aime pas :

  • La mise en œuvre pas très aisée.

  • La multiplicité des accessoires et leur coût.

  • La vitesse à laquelle les batteries se déchargent. Il y a environ 2h1/2 d’autonomie. Il faut penser à éteindre le dos, la télécommande et la caméra entre les prises de vue.

  • La non possibilité d’avoir en même temps le bacpac et l’écran arrière… oui, je rêve;-)).

  • L’incitation à filmer;-)). C’est tellement facile que l’on engrange les séquences. Bonjour le boulot de tri ensuite …

 Le Combo kit est l’accessoire qui a totalement changé (j’allais écrire « révolutionné ») ma vision de la GoPro.

On garde la qualité d’image, le faible encombrement , la « caméra tout-temps » et tout en étant seul, on peut avoir des cadrages différents, insérer le pêcheur dans l’image, bref réaliser un film digne de ce nom.

Même si son coût est un peu élevé, je le recommande vivement à tous les possesseurs de GoPro Hero2.

Les autres pourront attendre la GoPro 3 Black édition pour voir cette fonctionnalité intgrée à la caméra.

L’application smartphone : je ne l’ai pas testée. Je ne trouve pas très pratique d’avoir une canne à pêche et un téléphone en main en même temps. De plus, vu l’angle de prise de vue de la GoPro, le cadrage n’est pas (plus) un souci pour moi. Avec un peu d’habitude, on sait à peu près ce que l’on filme.


La vidéo test de la télécommande (n’hésitez pas à la regarder en plein écran. Elle est en “grande qualité”).

J’espère que ces quelques lignes pourront vous être utile si vous envisagez l’achat d’une caméra GoPro.

Si vous avez des questions, remarques ou commentaires, n’hésitez surtout pas. Fil de discussion GoPro.

A bientôt,

Patrick