Accueil Tags Pêche à la mouche

Tag: pêche à la mouche

Suède centrale : Jämtland juillet 2015 (1ère partie)

0

Ben nous fait partager son voyage en Suède.

GALTEN GARD – NORVÈGE (2ème partie)

0

Stéphane (Grayling24) nous propose la suite du compte-rendu de son séjour norvégien.

————————————————-

Jour 5
Retour sur l’Engeraa.
Une belle journée : enfin du temps calme, des éclosions et des captures d’ombres et de truites de toutes tailles ! Nous nous rendons compte de la fréquentation du parcours et comprenons les réactions craintives des ombres sur nos nymphes et le refus des truites sur les dérives approximatives : les poissons se méritent !

photo 14photo 15photo 16

Nous terminerons la journée à l’embouchure du lac où se jette cette rivière, quelques ombres se laisseront séduire par nos ORL.

photo 17photo 18.

Jour 6 et 7
Pour finir le séjour sur Galten et la Femund nous choisissons le parcours intermédiaire.

Nous prendrons un bateau pour accéder aux meilleurs postes. Pas facile le wading sur des entrelacs de gros blocs et de l’eau haute !

photo 19
Le secteur et superbe, le soleil brille et le vent est très faible, ça s’annonce bien !
photo 20photo 21
Nous capturerons des ombres de toute beauté !!!
photo 22photo 23photo 24photo 25
Le dîner de clôture a été préparé par l’épouse de Pier, chef de leur restaurant typique. Au menu :
White fish,
photo 26
Pavé de renne.
photo 27
Il est temps de se dire « au revoir ». Pier a réservé au Rena fiskecamp.
photo 28photo 29.
Jour 8 et 9
7h00, départ pour la Rena, après avoir pris les permis et déposé les bagages, nous remontons la zone mouche (longue de 3,5 km) en visitant les spots pour se décider…  Nous choisirons le parcours le plus en amont ; le temps est couvert et le vent est à nouveau présent !!!
photo 30
Le niveau de la Rena est haut et les poissons se tiennent près du bord. Pour commencer, avec Patrice, nous remontons à la nymphe en pêchant la première veine sans succès, tandis que Didier plus en aval capture quelques truites et ombres.

Puis vint l’heure du casse croûte. l’après midi venteux m‘agace !!!

Sur la bordure, des poissons gobent mais impossible de présenter une mouche convenablement. Changement de spot, nous nous arrêtons sur le milieu du parcours, cette zone est peu profonde,

photo 31

un banc de sable longe la rive amont. Je la remonte avec Didier tandis que Patrice descend en attendant des gobages (c’est magnifique !).

Sur le fond clair, nous observons une truite posée et ombres et white fish fouillent. Après plusieurs refus, ils s’effraient (ils connaissent la musique ces fishs…). Le vent intermittent stoppe toute activité, dommage, « dure, dure », cette première journée sur la Rena…

Le lendemain, nous commencerons sur un affluent et capturerons quelques jolies riquettes.
photo 32photo 33
Après le casse-croûte, direction la Rena ! Nous retournons où nous avions commencé la veille, cette fois sur la berge opposée. En arrivant, on observe un énorme étendard naviguant dans un pool « excitant » !

Nous décidons d’attaquer en nymphe, vu les conditions, nous nous partageons la bordure. Ce fut un bon choix, car je décrocherai un beau pépère !

Au moment de se retrouver, Patrice et Didier me disent « il faut pêcher en nymphe tchèque » ! ce n’est pas ce que j’apprécie le plus, mais il ne fallut que quelques minutes pour que cette technique démontre toute son efficacité et à Didier de conclure par un ombre de 52 cm.

photo 34
Merci les amis pour ces bons moments partagés.
À bientôt
Stéphane Geraud

GALTEN GARD – NORVÈGE (1ère partie)

0

Stéphane (Grayling24) nous propose le compte-rendu de son séjour norvégien.

————————————————-

Le plaisir de revoir ces paysages me rendait impatient ; avec Didier et Patrice nous débarquons à Oslo en fin de journée, le soleil est présent mais le vent glacial. Enfin, départ pour Galten. Sur la route, nous croiserons un élan (quel animal !). Je n’avais pas eu l’occasion d’en croiser lors de mon séjour sur la Glomma.

Nous arrivons  vers 0h30 et la température et de 0 degrés, Pier nous accueille, puis nous donne les infos du moment et les conditions fraîches pour la saison. Nous prenons place dans notre gîte. La fatigue se fait sentir.

photo 01photo 02photo 03
.

Jour 1
L’Engeraa
Après voir pris les permis et nous être ravitaillés, direction la zone mouche de l’Engeraa.

photo 04
Le soleil nous donne de l’espoir mais le ciel va se couvrir et le vent se lever !!!
Nous débutons à la nymphe. Très vite nous nous rendons compte du potentiel de cette rivière, sur les fonds sableux nous observons de très gros ombres.

photo 05

Malgré les conditions climatiques quelques mouches sortiront.

photo 06.

Jour 2
Femund
Nous décidons de pêcher la zone mouche aval de notre camp de base à Galten.

photo 07

La journée la plus froide du séjour, nous commençons à prospecter en nymphe et noyée, mais peu d’activité.

A l’heure du casse-croûte, nous allumons un feu (ça caille !!!) et puis une petite éclosion ; mais toujours ce satané vent !

photo 08

J’opte pour un train de noyées dans le milieu de la rivière, Patrice et Didier pêchent en sèche, « les captures s’ enchaînent ». Une journée pas facile ; l’eau et très froide et les niveau hauts… Mais quel pied !!!

photo 09.
Jour 3
Somaa
Encore une journée avec peu d’activité malgré les éclaircies. Le vent est bien présent. Nous prospectons la zone mouche de la Somaa, le spot est superbe. Il y aura même une éclosion d’olives et nous ferons quelques captures truites et ombres, puis nous descendrons voir d’autres parcours plus aval (c’est très beau !), mais aucune activité et le niveau est quand même assez haut.
Nous finirons la journée à Galten sur la zone mouche amont du camp de base, où Didier enchaîne de beaux ombres en sèche sous nos regards amusés…

photo 10photo 11
Depuis notre arrivée, les soirées paraissent calmes (sans vent…). Il est 22h et, avec Didier, nous décidons de visiter le parcours intermédiaire juste au-dessus du lodge. C’est superbe, mais aucune tape sur mes noyées.

photo 12

 

Jour 4
Retour sur la zone aval du camp de base.
La température monte, il y a des mouches et des poissons gobent. Didier capturera de belles truites et Patrice des ombres en sèche.

J’observe des gobages dans la veine centrale, juste au dessus de la limite aval de la zone mouche. Avec le contre-jour sur l’eau, je crains de ne pas voir ma mouche.

J’opte à nouveau pour un bibi et une rouge en sauteuse ;  je m’avance (ça pousse !) et j’enchaîne les captures !

Un banc d’ombres se tient là, puis mon train de mouches cèdera, sûrement une totoche qui hante le pool !!!

je remonte une nymphe vautour en pointe et un bibi en sauteuse pour pêcher plus creux et termine la descente avec des tapes et de lourdes tirées de pépères (le moulin chante…).

photo 13.

à suivre dans le prochain épisode…

Les mouches de l’échange février 2015

0

Retour sur l’échange de mouche du mois de février avec les photos de vos réalisations.

Tout le monde était dans les temps et les montages de très bonne qualité! Merci!

Ensemble

Le thème du mois :

La mouche pour l’ouverture

Les participants :

– Xav06
– JB45
– Krusaf
– Sergio25
– Cassis
– Louyat
– cag
– Fisherman42
– J2M31
– Nico64

Les modèles réalisés :

1- XAV06

Le lien vers la fiche montage de la nymphe de Xavier.

2- JB45-1

2- JB45-2

3- Krusaf

4- Sergio25

5- Cassis

6- Louyat

7- Cag

Le lien vers la fiche montage de l’olive de Cag

8- Fisherman42

9- J2M31

10-Nico64

 

Bravo à tous les participants !

On en parle dans le forum Mouches et montage de mouches.

Test Substiquill JMC

Test Substiquill JMC

Le produit emballé sous pochette plastique comprend 40 bandelettes prédécoupées de quills synthétiques en 2 tailles (20 de chaque largeur). Le test porte sur le modèle olive-noir.

bandelettes-de-quills-synthetiques-jmc-substiquill

La gamme présente une large palette de couleurs couvrant sans problème l’ensemble des teintes que nous utilisons pour le montage des mouches.

bandelettes-de-quills-synthetiques-jmc-substiquill-z-982-98288

UTILISATIONS :

Bandelettes prédécoupées de quills synthétiques. Très facile d’assemblage, le rendu est particulièrement réaliste. Produit idéal pour la réalisation de corps cerclés de sèches, émergentes et nymphes.

Chaque bandelette mesure 11 cm de long. Les bandelettes les plus larges font 1,1 mm. les bandelettes les plus fines font 0,6 mm. Une seule bandelette permet de réaliser 3 corps de mouche.

Les bandelettes sont très souples et légèrement élastiques, elles s’enroulent très facilement autour de la hampe de l’hameçon. Elle sont aussi et surtout particulièrement solides, ce qui est un réel avantage par rapport aux quills naturels et évite une opération de vernissage du corps parfois fastidieuse.

D’un point de vue esthétique, de légers pointillés viennent soutenir la couleur de base et le trait qui permet de simuler le cerclage est bien continu. L’aspect général est très légèrement brillant.

FICHE DE MONTAGE :

Pour vous montrer quelques utilisations possibles avec les Substiquills, j’ai réalisé deux fiches de montage comprenant quasiment les mêmes matériaux.

Un mouche sèche

OS 000

Une nymphe

PNO 011

 

L’AVIS DE SPENT82 :

Le Substiquill est, à mon avis, un produit très réussi. On pourrait au départ être un peu rebuté par le coté synthétique du matériau, mais c’est dans l’utilisation que l’on y trouve de grands avantages.

En premier lieu, il convient de louer la parfaite solidité des bandelettes. Combien de fois avons-nous «crisé» lors de la casse d’un quill naturel au moment des enroulements ???

La quantité de bandelettes dans le paquet permet de monter un très grand nombre de mouches ; j’ai monté 10 mouches sur des hameçons H16 et H14 en utilisant 3 bandelettes.

L’aspect esthétique est soigné et donne des réalisations avec de jolis corps très légèrement brillants du plus bel effet.

 

Les + du produit :

  • solidité ; souplesse ; élasticité ;
  • esthétique réussie
  • deux largeurs de bandelettes dans le sachet ;
  • palette de couleurs importante dans la gamme ;
  • quantité dans le sachet.

 

Les – du produit :

  • Vu le nombre de mouches réalisables avec les bandelettes contenues dans ce sachet, peut-être aurait-il été judicieux de proposer des sachets de 3 couleurs avec un peu moins de quantité pour chaque couleur, mais c’est vraiment pour pinailler.

 

note gobages 4*

 

 

Acheter en ligne BANDELETTES DE QUILLS SYNTHETIQUES JMC SUBSTIQUILL

Pêche au lac des Estives

0

Au cœur de l’Auvergne…

Vidéo : montage d’un Shipman Buzzer

Mouche de réservoir, certes, mais pas que…

Les Artisans de la Mouche

Voici le n°1 de la newsletter des artisans de la mouche.

Retour d’expérience utilisation GoPro et accessoires

J’ai utilisé depuis quelques mois la GoPro ainsi que quelques accessoires achetés par l’association Gobages.

Réseaux Sociaux

2,464FansJ'aime
610SuiveursSuivre