Accueil Tags Peche mouche

Tag: peche mouche

Enquête Haut-allier

0

Etude tourisme et valorisation des territoires

Web revue pêche mouche – gobages.com

Toute l’équipe de gobages.com est heureuse de vous présenter le numéro 7 de sa web revue de pêche à la mouche 

Rando-pêche en Islande : Prémices

Partir avec son sac pour aller pêcher les truites d’or des lacs islandais… C’est possible !

Les fonds d’écran Gobages.com le retour !

Bonjour à tous,

Il fût dit que nous ne pouvions laisser une aussi jolie rubrique sans vie…

La Kupica, perle de Croatie

0

pêche à la mouche
Pré coup du soir sur la Kupica

Cette courte rivière Croate, affluent de la Kupa, constitue une bonne alternative aux parcours-pisciculture de Slovénie ou les prix pratiqués sont à mon avis bien disproportionnés au vu de l’origine des poissons. La Kupica (prononcer Coupitsa) naît de la confluence de deux rivières quelques kilomètres en amont du village de Brod Na Kupi ( littéralement Pont sur la Kupa), poste de frontière entre la Slovénie et la Croatie.

Si cette portion d’environ trois kilomètres ne justifie pas à elle seule un périple de pêche, elle est en revanche toute indiquée pour les moucheurs qui vont tremper leur ligne sur la Soca, l’Unec ou la Sava et qui ont un peu de mal à avaler la pilule du prix des permis slovènes! (ce fut notre cas cet été).

Ce peut être aussi un bon plan pour un vacancier de passage sur la route vers la cote Adriatique. Un petit crochet au Nord, un fouet et des cuissardes en plus du masque-palmes et le tour est joué.

Un des principaux atouts de la Kupica réside dans le fait qu’elle offre de raisonnables chances de capturer avec un (bon) fouet un poisson mythique, Le grand Huchon ou saumon du Danube.

La rivière

Bien qu’elle coule à moins d’une heure de la cote Adriatique au climat méditerranéen, les eaux de la Kupica restent très fraiches et oxygénées, même en plein été, ce qui garantit des poissons actifs tout au long de la journée. Le profil de la rivière, ainsi que sa clarté rappelle quelque peu le cours supérieur de certains cours d’eau franc-comtois avec de belles fosses alternant avec des lisses, quelques tufs par endroits. L’absence de villes et d’industries sur l’amont de la Kupica garantit une eau pure dénuée de toute pollution chimique. Elle est de l’avis de tous les pêcheurs croates rencontrés la meilleure rivière du pays, Gacka comprise.

Sa grande sœur, la Kupa dans sa partie haute mérite elle aussi un détour. En revanche la partie de la confluence à Brod semble déserte alors que les insectes sont présents et le profil idéal, peut être les séquelles d’une grave pollution…mystère.

Les poissons

pêche à la mouche La rivière présente une excellente densité piscicole. Les ombres de belle taille sont très nombreux et offrent une belle défense dans ces eaux fraîches (rarement plus de12°c). Toutefois nous n’avons pas aperçu de vrais « pépères » de 50 et plus. Mais aucune conclusion ne peut être tirée en moins d’une semaine de pêche ! Les truites sont exclusivement des farios. Les stocks naturels sont (généreusement) complétés par des farios d’élevage bien acclimatées, d’ou des nageoires parfois un peu rognées. La plupart des poissons capturés sont calibrés entre 30 et 40 avec quelques belles surprises cependant.

Enfin, en bout de chaîne alimentaire, les huchons hantent ces eaux, semant la terreur parmi les ombres (leur met de prédilection).Quasiment chaque grosse fosse de la Kupica abrite au moins une de ces magnifiques bêtes. C’est une expérience inoubliable dans la vie d’un pêcheur que de voir des ombres nymphant tranquillement dans 30 cm d’eau s’enfuir soudain toute nageoires dehors, poursuivis par une torpille grise-bleue de 12 livres.Ca dure souvent moins de trois secondes mais ces razzias donnent un aperçu de la puissance et de la vitesse des bestiaux !

 

 

 

 

 

 

La pêche

pêche à la mouche
Elle se pratique exclusivement à la mouche en no-kill avec hameçon sans ardillon. On peut pratiquer toutes les techniques mouche avec succès. Néanmoins, la Kupica est une rivière école fantastique pour se familiariser avec les techniques dites visuelles (nymphe, streamer et sèche à vue), du fait de la clarté des eaux et des poissons souvent actifs.

Si les truites sont assez faciles à leurrer en général (tout est relatif), sanctionnant une gammare ou une Pheasant Tail bien présentée par une attaque franche, les ombres assez sollicités s’éduquent très vite et il est rare d’en prendre deux coup sur coup avec la même nymphe. Il faut changer, encore changer, leur mettre devant la gueule…mais quel régal !

Pour le huchon, c’est une autre histoire…nous avons essayé de les leurrer à vue, quand les poissons sont visibles, calés sous 1,50m-2m d’eau, ombre bleue immobile entre deux raids…sans succès. De toute façons, nos pauvres cannes puissance 4/5 n’auraient pas tenu le coup et nous n’avions pas prévu d’équipement plus conséquent ni de streamers-ombres !

J’ai pourtant l’intime conviction qu’en se concentrant sur ce poisson, en déposant un streamer imitant un ombre blessé sur sa zone de « raids » et en l’animant au moment opportun on peut provoquer la touche qui doit s’apparenter à une châtaigne sur du 220v.Attention tout de même, il faut avoir le cœur bien accroché !

Les locaux ont tendance à rechercher le huchon quand les eaux sont hautes avec de gros streams type zonker. Un pêcheur polonais en a mis un au sec quelques jours avant notre passage, alors que la rivière était gonflée par les pluies.La bête accusait 90 cm et a été relâchée.

La prise à vue d’un tel spécimen constitue sans aucun doute un des moments forts dans une « carrière » de moucheur, et c’est chose possible à moins de 2h de voiture de la vallée de la Soca !

 

 

Les permis

Les permis se vendent à la journée et coûtent 150 kunas, soit 20 euros .On peut les retirer dans les cafés à Brod Na Kupi , si vous arrivez toutefois à vous faire comprendre (dites « ribolov » avec un air convaincu et un grand sourire, ça signifie « pêche »..) . Le café juste en face du poste de douane distribue des permis et en plus, le patron parle à peu près anglais !

Un bureau de change est situé juste en face du café, ce qui est bien pratique pour changer ses tolars ou euros en kunas, le distributeur le plus proche se trouvant à Rijeka sur la cote, à plus de 50 km…

pêche à la mouche
Un joli ombre pris en sèche juste après l’orage

Réseaux Sociaux

2,468FansJ'aime
609SuiveursSuivre
1,940AbonnésS'abonner